Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

86 - QOC 96-151 Question de Mme Laure SCHNEITER, élue du Mouvement écologiste indépendant, à M. le Maire de Paris sur l'opération menée par la société d'aménagement "Denfert-Rochereau" (14e).

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- La question suivante de Mme Laure SCHNEITER à M. le Maire de Paris concerne l'opération menée par la société d'aménagement "Denfert-Rochereau" (14e).
En voici le texte :
"Mme Laure SCHNEITER demande à M. le Maire de Paris si, dans le cadre de l'opération qui doit être menée par la société d'aménagement "Denfert-Rochereau" (14e), une étude d'aménagement a été prévue.
En effet, outre des logements, le projet comporte un immeuble de bureaux (R +7) dont la hauteur paraît excessive. Ce bâtiment, situé juste derrière la gare R.E.R., devrait dépasser le toit de celle-ci de deux étages.
Les arrondissements périphériques de la Capitale sont déjà pauvres en monuments historiques. Il serait dommage d'abîmer l'ensemble architectural de cette place qui compte, notamment, deux pavillons classés de Ledoux et la célèbre statue du Lion de Belfort."
Je vous donne la réponse au lieu et place de Mme Anne-Marie COUDERC, adjoint.
Dans le cadre du protocole entre l'Etat et la Ville sur le logement et l'aménagement des grandes emprises publiques à Paris, un protocole particulier a été signé avec la R.A.T.P. et le S.T.P. sur le site de Denfert-Rochereau.
Selon les termes de ce protocole, l'aménagement de ces terrains devra se réaliser en respectant strictement les règles de notre Plan d'occupation des sols.
La Société d'aménagement Denfert-Montsouris (S.D.A.M.), mandatée par la R.A.T.P., est chargée de l'organisation spatiale des différents programmes prévus sur le site : bureaux, logements, résidence d'étudiants.
Les services de la Ville ainsi que ceux de l'Etat suivent avec attention l'avancement des études pour veiller à la bonne insertion des futures constructions dans leur environnement.
Je crois utile de préciser que les différents permis de construire sont ici soumis à l'avis conforme de l'Architecte des bâtiments de France. Ils sont actuellement en cours d'instruction et les dossiers ont été établis après une large concertation avec les élus, les associations et les Services techniques concernés. C'est ainsi que les orientations suivantes ont pu être obtenues :
- la hauteur du bâtiment de bureaux implanté sur le boulevard Saint-Jacques, évoqué par Mme SCHNEITER, a été limitée à la hauteur des bâtiments situés sur la rive opposée du boulevard, alors que les règles du P.O.S. permettaient une hauteur plus importante ;
- l'extrémité Ouest de ce bâtiment vers la place Denfert-Rochereau a été conçue en forme de "proue" en reprenant les dispositions adoptées pour les immeubles anciens construits au débouché des différentes voies d'accès à la place et qui constituent l'une des fortes caractéristiques de cette place ;
- ce bâtiment a été implanté très en retrait de la gare afin de bien dégager visuellement le volume de celle-ci.
Enfin, la hauteur des bâtiments implantés à l'intérieur du terrain sera limitée à celle des immeubles riverains et notamment au faîtage de la gare pour les plus proches de celle-ci.
Ces adaptations traduisent le souci de la Ville de voir le projet de la S.D.A.M. mieux respecter l'harmonie et le paysage de ce secteur.