Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

12 - I- Question d'actualité de M. Michel BULTÉ, au nom de groupe "Rassemblement pour Paris" à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police relative à l'extension dans l'Est parisien des voies réservées le dimanche aux piétons et cyclistes.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1996




M. LE MAIRE DE PARIS.- Mes chers collègues, nous examinons tout d'abord la question d'actualité M. BULTÉ à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police concernant l'extension dans l'Est de Paris des voies réservées le dimanche aux piétons et cyclistes.
Monsieur BULTÉ, vous avez la parole.

M. Michel BULTÉ, adjoint.- Monsieur le Maire, Monsieur le Préfet, mes chers collègues, depuis le début du printemps, les quais de Jemmapes et de Valmy sont à nouveau réservés aux piétons et aux vélos le dimanche après-midi. Cette opération est très appréciée des Parisiennes et des Parisiens, particulièrement ceux du 10e arrondissement qui peuvent, en toute tranquillité, se promener le long du canal Saint-Martin.
Il serait très intéressant que ce dispositif soit étendu afin de permettre aux promeneurs, piétons ou cyclistes, de traverser tout l'Est parisien du centre jusqu'au périphérique.
Les mêmes dispositions pourraient être adoptées le long du bassin de la Villette et du canal de l'Ourcq, entre la place de la Bataille-de-Stalingrad et le parc de la Villette. Les quais de la Loire et de la Marne pourraient donc être réservés aux piétons et aux vélos dans les mêmes conditions que les quais de Jemmapes et de Valmy.
Je demande donc à M. le Maire de Paris et M. le Préfet de police de bien vouloir prendre les dispositions nécessaires afin que cette opération puisse être mise en place dans les meilleurs délais. Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes "Rassemblement pour Paris" et "Paris-Libertés").

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE.- Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers, M. BULTÉ souhaite donc que, devant l'expérience satisfaisante de l'opération "Paris-Piéton-Vélo" sur les quais de Jemmapes et de Valmy, le dispositif soit appliqué aux quais de la Loire et de la Marne.
Cette démarche n'est pas illogique puisqu'elle prolongerait le parcours actuel.
Des études sont actuellement en cours afin de déterminer les conséquences éventuelles sur la circulation d'une telle extension.
Un facteur, qui semble a priori déterminant, doit entrer en ligne de compte : c'est la disponibilité du personnel de police les dimanches et les jours fériés pour assurer la sécurité, tant des promeneurs empruntant le parcours que des autres usagers de la voie publique aux abords de ce même parcours.
En tout état de cause, l'élaboration du plan vélo, dont la finalité est certes différente de celle de l'opération "Paris-Piéton-Vélo", à but essentiellement de loisirs, permettra le déplacement des cyclistes dans la Capitale à titre permanent. Je précise que ce plan devrait inclure le parcours qui fait l'objet de la demande de M. BULTÉ.

M. LE MAIRE DE PARIS.- Merci.
Monsieur GOUJON, vous avez la parole.

M. Philippe GOUJON, adjoint.- Monsieur le Maire, depuis le 3 mars effectivement, la circulation automobile est interdite chaque dimanche entre 14 heures et 18 heures le long du canal Saint-Martin, quai de Valmy entre la rue Louis-Blanc et la rue des Vinaigriers, quai de Jemmapes entre la rue de la Grange-aux-Belles et la rue Louis-Blanc.
Un dispositif de déviation de la circulation et de barrage des diverses voies d'accès est mis en place par les services municipaux et géré par la Préfecture de police. Les piétons et les cyclistes peuvent donc utiliser ces voies en toute sécurité.
Le Maire de Paris a décidé de prolonger cet itinéraire de promenade dominicale de la place de la Bataille-de-Stalingrad au parc de la Villette, le long du bassin de la Villette et du canal de l'Ourcq. Les élus de l'arrondissement sont acquis à cette extension. Elle impliquera la fermeture à la circulation automobile des quais de la Loire et de la Marne, dans les mêmes conditions que pour les voies qui longent le canal Saint-Martin.
Le réseau de voirie aux abords assurera la circulation de transit et de desserte, dont le volume est relativement faible le dimanche après-midi.
Le Maire de Paris a demandé à M. le Préfet de police d'examiner les dispositions qui permettront le plus tôt possible l'extension du circuit actuel. Cet itinéraire est d'autant plus justifié, comme l'a souligné M. Michel BULTÉ, qu'il établit la jonction entre le centre de Paris et la piste du canal de l'Ourcq, qui se poursuit hors de Paris.

M. LE MAIRE DE PARIS.- Merci, Monsieur GOUJON.