Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

4 - Mouvement de directeurs.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1996




M. LE MAIRE DE PARIS.- Mes chers collègues, je vous annonce le départ de M. Jean-Jacques AILLAGON vers le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou en qualité de président.

(Applaudissements sur les bancs des groupes "Rassemblement pour Paris" et "Paris-Libertés").
M. AILLAGON, après avoir exercé des fonctions d'administrateur du Musée national d'art moderne au centre Georges-Pompidou, avait rejoint la Direction des Affaires culturelles en qualité d'adjoint au directeur en 1985, avant de devenir Délégué général aux manifestations culturelles de la Ville, puis directeur général de la vidéothèque en 1992. Nommé directeur des Affaires culturelles en 1993, il a assumé ces responsabilités avec une compétence et un dynamisme à tous égards remarquables.
Je forme pour Jean-Jacques AILLAGON des voeux de pleine réussite. Il saura mettre au service de ses nouvelles fonctions, j'en suis convaincu, l'expérience des différents postes qu'il a occupés tant auprès de la Ville que de l'Etat et sa connaissance exceptionnelle des milieux artistiques et du monde culturel.
Je souhaite également vous annoncer la nomination de M. Jean GAUTIER en qualité de directeur des Affaires culturelles.

(Applaudissements sur les bancs des groupes "Rassemblement pour Paris" et "Paris-Libertés").
M. GAUTIER, conseiller référendaire à la Cour des comptes, a été accueilli en qualité de directeur de l'Architecture en 1993. Avec talent, il s'est consacré à sa mission de conduite des opérations de construction et de rénovation des équipements destinés aux Parisiens. Il a déployé une action remarquable en faveur de l'entretien et de l'embellissement du patrimoine, dans une période budgétaire difficile qui exigeait beaucoup de rigueur dans les choix architecturaux.
Ses activités au sein de l'Ecole nationale du patrimoine et au sein de l'Association française d'action artistique, qui l'avaient préparé à ces premières fonctions à la Ville, lui permettront d'assurer cette nouvelle mission avec toute l'efficacité, la capacité d'écoute et d'imagination que chacun s'accorde à lui reconnaître.
Je forme pour lui aussi des voeux de plein succès.