Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

97 - QOA 96-3 Question du Conseil du 11e arrondissement à M. le Maire de Paris relative à la collecte du verre et au tri sélectif dans le 11e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- Nous avons une question du Conseil du 11e arrondissement à M. le Maire de Paris relative à la collecte du verre et au tri sélectif.
Je vous en donne lecture :
"Le Conseil du 11e arrondissement demande à M. le Maire de Paris quels moyens la Ville de Paris mettra en oeuvre et proposera aux habitants du 11e arrondissement pour la collecte du verre et le tri sélectif, qui présentent de nombreux avantages écologiques et économiques et conduiront à diminuer la pollution atmosphérique liée à l'incinération."
La parole est à M. PLASAIT.

M. Bernard PLASAIT, adjoint.- Monsieur le Maire, la Ville de Paris soucieuse de répondre au problème posé par l'élimination des déchets ménagers a choisi de collecter séparément certains matériaux dont le recyclage est à la fois écologique, efficace et économiquement raisonnable.
Depuis plus de 10 ans, la Ville de Paris a mis en place des collectes séparées de matières lourdes, disposant de filières de recyclage fiable. C'est pourquoi seules les collectes du verre et des journaux magazines sont réalisées auprès des ménages en vue d'un recyclage des matériaux concernés.
Ainsi, dès 1984, le verre a fait l'objet d'une collecte par apport volontaire dans des conteneurs placés sur la voie publique. De plus une collecte spécifique a été engagée auprès des gros producteurs de verre, comme les bars restaurants et cantines, au moyen de bacs roulants. 23.000 tonnes de verre ont été ainsi collectées à Paris en 1995, pour le 11e arrondissement, 1.235 tonnes.
Mise en place en avril 1989, à titre expérimental, dans un secteur de la Capitale, la collecte des journaux magazines a été étendue en 1993 à tout Paris. Un bac à couvercle bleu destiné exclusivement aux journaux et magazines est mis à la disposition des particuliers lorsque les gestionnaires d'immeubles en font la demande aux services locaux de la propreté. Plus de 20.000 tonnes de journaux et magazines sont déjà récupérées chaque année. Pour le 11e, 1.288 tonnes.
L'ensemble de ce dispositif s'avère particulièrement efficace, même s'il peut encore être amélioré, en particulier par le développement des collectes, des journaux magazines et du verre.
Par ailleurs, Paris et plus de 80 communes de la proche banlieue ont fait le choix de traiter leurs déchets banals en les incinérant, ce qui permet de récupérer beaucoup d'énergie, l'équivalent de 175.000 tonnes de pétrole par an, des ferrailles, des matériaux de travaux publics, et prochainement l'aluminium.
Les trois unités d'incinération existantes sont équipées de dispositifs très modernes de lavage de fumée, ramenant les émissions à des taux très largement inférieurs à ce qu'imposent les normes françaises et européennes.
Voici, Monsieur le Maire, ce que je pouvais répondre.

M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- Merci, Monsieur PLASAIT.
Monsieur FERRAND, vous avez la parole.

M. Eric FERRAND.- Merci. Je voudrais rappeler que dans le tri sélectif, il n'y a pas simplement le recueil du verre ou des journaux mais il faut également penser au plastique. Bien sûr, il y a l'incinération mais l'incinération est beaucoup plus polluante. Le tri sélectif, lui, permet le recyclage des matériaux.

M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- Mes chers collègues, nous avons examiné toutes les questions orales.