Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

55 - Vœu déposé par M. Jean-Didier BERTHAULT et les membres du groupe U.M.P. relatif à la mise en œuvre des principes bio-climatiques dans les programmes immobiliers dépendant de la Ville de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2004


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons au v?u référencé n° 24 dans le fascicule, déposé par M. BERTHAULT qui a la parole.
M. Jean-Didier BERTHAULT. - Merci, Monsieur le Maire.
Un v?u qui sera, je n'en doute pas, voté à l'unanimité. M. MANO m'ayant répondu lors de notre dernière séance concernant ce v?u qui avait été déposé sur la Z.A.C. "Planchat-Vignolles" que, le projet étant avancé, il était difficile de prendre en compte ces considérations, je souhaite en fait l'élargir à l'ensemble des constructions immobilières de la Ville. C'est un v?u destiné à favoriser le développement des énergies renouvelables dans les programmes de constructions de la Ville puisque aujourd'hui nous nous rendons compte que notamment l'augmentation du prix du pétrole et la diversité des énergies proposées rendent incontournable le développement des énergies renouvelables, photovoltaïque, géothermique, ou autres.
Non seulement le chauffage solaire est bénéfique pour notre environnement, mais il est également économiquement rentable pour ses utilisateurs et pourvoyeur d'emplois.
Enfin, des aides existent, tant pour l'étude que pour le financement des dispositifs utilisant les énergies renouvelables.
Alors, Monsieur le Maire, nous souhaiterions, au nom du groupe U.M.P., émettre le v?u que toutes les nouvelles constructions édifiées à l'initiative de la Ville de Paris, qui se doit d'être exemplaire dans ce domaine, intègrent les dispositifs adaptés utilisant au mieux les énergies renouvelables telles que les panneaux solaires ou la géothermie ainsi que la récupération des eaux de pluie.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur MANO, vous avez la parole.
M. Jean-Yves MANO, adjoint. - "Plus "écolo" que moi, tu meurs", donc bien évidemment...
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Ne parlez pas de cauchemar, Monsieur MANO !
M. Jean-Yves MANO, adjoint. - ... nous ne voyons pas d'inconvénient à ce que la Ville de Paris intègre dans ses démarches de construction toutes les mesures d'écologie préconisées par M. BERTHAULT que nous appliquons déjà, donc je n'ai pas de mal à répondre oui au v?u qui nous est proposé.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Bien. C'est Noël, aujourd'hui !
Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par M. BERTHAULT et qui a reçu un avis favorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le v?u est adopté. (2004, V. 223).