Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par MM. Jean VUILLERMOZ, Jacques DAGUENET et les membres du groupe communiste portant sur le 4, rue de la Fraternité dans le 19e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2005


 

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Le v?u référencé n° 56 dans le fascicule est déposé par le groupe communiste et concerne le 4, rue de la Fraternité dans le 19e arrondissement.

Monsieur DAGUENET, je suppose ?

M. Jacques DAGUENET. - C?est un v?u qui porte sur le 4, rue de la Fraternité, célèbre malheureusement par l?expulsion de ses locataires.

?19e arrondissement, 4, rue de la Fraternité, usine de 778 mètres carrés à rénover entièrement, idéal loft, bureaux, ateliers, 1.450.000 euros?. Telle est l?annonce que l?on peut lire dans la presse spécialisée.

Nous avons eu raison, tous ensemble, de dénoncer les expulsions des familles qui vivaient à cette adresse. Nous avons eu raison de dire que cette expulsion et d?autres dans Paris, comme rue de la Tombe-Issoire, étaient exécutées pour répondre aux appétits de profit des promoteurs immobiliers. En voilà la preuve. Et le faire en jetant à la rue familles et enfants le jour même de la rentrée scolaire. Nous avons eu raison de dire que

M. le Ministre de l?Intérieur, M. SARKOZY, amplifiait sa chasse aux pauvres, aux immigrés, aux personnes les plus fragilisés de notre société. Nous avons eu raison d?exiger que ces pratiques populistes, arbitraires, intolérables cessent immédiatement.

Compte tenu de ces considérations, les élus communistes proposent d?émettre le v?u que le 4, rue de la Fraternité dans le 19e fasse l?objet d?une préemption en cas de dépôt d?une déclaration d?intention d?aliéner ; qu?un abattement soit appliqué au prix de vente proposé d?un montant égal au montant du prix des logements publics mobilisés pour reloger les familles. Ceci me semble quelque chose d?important qu?il faut de plus en plus que l?on prenne en compte. Enfin il faut que le prix offert par la Ville tienne compte de la vocation sociale de ce site qui pourrait, c?est ce que nous proposons, accueillir à l?avenir des artisans et des associations d?aide à l?insertion à l?emploi.

Merci.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci.

Pour répondre, la parole est à M. MANO.

M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Oui, M. DAGUENET, je veux le rassurer sur la vigilance extrême de la Ville de Paris sur le devenir de cette adresse symbolique.

En même temps je voudrais dire à M. DAGUENET que bien évidemment nous voulons l?acheter, mais que pour l?acheter il faut que le propriétaire soit effectivement vendeur et si nous mettons trop de contraintes, je crains fort qu?il retire sa vente.

Nous entreprendrons des négociations avec lui en tenant compte d?un certain nombre d?éléments connus de tous et que vous avez rappelés. Mais je peux vous rassurer, nous n?avons pas de conditions mirifiques à lui proposer.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Donc, vous avez une...

M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Favorable.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. Favorable.

Madame BARANDA, je vous donne la parole pour une explication de vote rapide, d?accord.

Mme Violette BARANDA. - Nous allons voter favorablement ce v?u. Surtout que si j?ai bonne mémoire, moi-même lorsque cet immeuble appartenait à la MGEN, j?ai saisi M. MANO, à l?époque, en disant qu?il était en vente et qu?il serait bon de l?acheter car c?était une emprise qui était favorable. D?autre part l?association ?Pour loger? avait réalisé un projet sur le thème. Il est regrettable que ce soit tombé dans les mains de ce négrier parce que, disons les mots, c?est un négrier celui qui revend aujourd?hui.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci.

Explication de vote du groupe socialiste et radical de gauche par Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL. - Merci, Madame la Maire.

Bien sûr, nous suivrons l?avis de Jean-Yves MANO sur ce vote en nous associant aux considérations de notre collègue Jacques DAGUENET, la mairie du 19e arrondissement, l?ensemble de ses élus ont effectivement été choqués de la parution de cette annonce et du cynisme déployé par le propriétaire, cynisme que nous en avions en son temps dénoncé et nous nous associons à ce vote.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2005, V. 431).