Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, SGRI 67 - Subvention de 50.000 euros à la Croix-Rouge française en faveur des populations sinistrées au Cachemire, suite au tremblement de terre du 8 octobre 2005.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2005


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je vous propose, mes chers collègues, de passer à l?examen du projet de délibération SGRI 67 qui concerne une subvention de 50.000 euros à la Croix-Rouge française en faveur des populations sinistrées au Cachemire suite au tremblement de terre du 8 octobre 2005.

Monsieur Sylvain GAREL, vous avez la parole.

M. Sylvain GAREL. - Merci, Madame la Maire.

Bien sûr nous allons voter cette subvention et comme je l?espère et l?imagine, avec le soutien de l?ensemble de notre Assemblée. Simplement, je voulais dire que je trouve cette somme un peu dérisoire.

En effet, cette catastrophe a fait plus de 70.000 morts. Il y a des centaines de milliers de personnes sans abri qui s?apprêtent à passer un hiver très rigoureux comme toujours dans cette région du monde. Et toutes les informations que nous avons nous montrent que les secours arrivent très lentement, il y a encore des villages dans certaines vallées où les secours ne sont pas arrivés plus d?un mois après la catastrophe, et il y a donc un véritable besoin d?aide humanitaire dans cette région qui est très importante.

D?autant plus que, parce que peut-être ce pays a mauvaise presse dans les pays occidentaux, les dons privés sont très faibles, on est très loin de l?élan de générosité et de solidarité qu?on avait pu voir au moment du tsunami. Il est vrai que le Pakistan a beaucoup moins de plages sur lesquelles viennent se faire bronzer les touristes occidentaux. Je souhaiterais donc que la Ville, au-delà de cette subvention de 50.000 euros examine dans les jours et les semaines qui viennent d?autres formes d?aide pour justement compenser ce manque de générosité du monde occidental par rapport aux victimes de cette catastrophe.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Sylvain GAREL.

Je vais donner la parole à Pierre SCHAPIRA pour vous répondre.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Merci, Sylvain GAREL, pour cette intervention. Il est vrai que ce qui se passe au Pakistan est catastrophique. C?est vrai que l?élan de générosité à travers le monde n?est pas celui du tsunami, mais il n?y a pas les plages mais pour l?alpiniste que je suis, le Cachemire est cher à mon c?ur. Cela dit, nous avons passé un accord avec la Croix-Rouge, sur la base de 50.000 euros, ce qui est une bonne base de départ. La question est de savoir si la Croix-Rouge peut absorber plus, c?est toujours un peu compliqué. Mais je suis prêt à examiner toutes les solutions dans les semaines à venir qui permettront d?aider cette partie du monde qui est véritablement martyrisée et dont on se moque un peu parce que c?est lointain. Je suis entièrement d?ac-cord. Restons avec ces 50.000 euros qui ont fait l?objet d?un protocole d?accord avec la Croix-Rouge et étudions ensemble, dans les semaines qui viennent, les possibilités pour la Ville d?aider ces malheureux qui habitent le Cachemire.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Bravo.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci beaucoup, Pierre SCHAPIRA.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 67.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, SGRI 67).