Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mmes Fabienne GIBOUDEAUX, Marie-Pierre MARTINET, M. Denis BAUPIN et les membres du groupe “Les Verts” relatif à l’aménagement du parking situé 50, rue des Panoyaux.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2005


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l?examen du v?u référencé n° 15 dans le fascicule déposé par le groupe ?Les Verts?. Il concerne le parking du 50, rue des Panoyaux dans le 20e arrondissement.

Madame GIBOUDEAUX, vous avez la parole.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX. - Merci, Monsieur le Maire.

Depuis le début de cette mandature, la Municipalité agit pour requalifier l?espace public des quartiers de l?Est parisien.

Dans le 20e arrondissement, les réaménagements de plusieurs places publiques, telles que la place des Rigoles, la place du Guignier et la place Edith-Piaf font la preuve que, désormais, l?utilisation de matériaux nobles pour la voirie, les choix de mobilier urbain de qualité ne sont plus réservés aux seuls quartiers centraux et historiques de notre Ville.

Le quartier des Amandiers qui comprend une majorité de logements sociaux illustre cette différence de traitement dans l?espace public au détriment des quartiers populaires qui prévalaient sous les précédentes mandatures.

Cette différence de traitement était de plus en plus mal vécue par les habitants et les habitantes des Amandiers. Leurs revendications et leur désir de vivre dans un beau quartier, dans un quartier que l?on a envie de partager, dans un quartier dans lequel on peut être fier de résider sont justes et légitimes. Le rapport entre l?espace privé et l?espace public joue un rôle essentiel pour la qualité de vie dans nos quartiers.

Dès 2001, à la demande des élus de notre majorité et avec la participation active d?un collectif d?habitants du quartier très impliqué dans les revendications urbaines, un diagnostic a été réalisé par le cabinet Antoine GRUMBACH. Il a permis d?élaborer de nombreuses propositions qui ont été reprises dans le cadre de l?aménagement de la Z.A.C. des Amandiers et dans le cadre du quartier vert ?Amandiers/Sorbier?.

Dès janvier 2006, les travaux vont démarrer. Avec la création d?une nouvelle place au c?ur du quartier, la requalification de la place Auguste-Metivier à l?entrée des Amandiers, le réaménagement de la rue des Amandiers, le lien entre les équipements culturels, sociaux et scolaires du quartier gagnera énormément en lisibilité et en qualité.

Un nouveau jardin sur l?île aux noisetiers, la plantation de nombreux arbres rue des Amandiers, vont adoucir un espace durement bétonné. Ces nouveaux aménagements qui privilégient les circulations douces dans un environnement apaisé dessineront un cheminement cohérent et sécurisant, plus particulièrement pour les enfants.

L?amélioration de la desserte du bus 96 et la requalification de la rue de Ménilmontant sont aussi très attendus par les riverains. La mise en sens unique de la rue permettra d?améliorer la circulation du bus et de créer de vrais trottoirs dans cette rue très commerçante.

L?ensemble de ces aménagements urbains, ces travaux d?amélioration de l?efficacité des transports collectifs vont modifier l?offre de stationnement en surface dans les secteurs Amandiers/Ménilmontant. Près de 70 places seront supprimées dès 2006.

Des solutions peuvent être trouvées pour les riverains qui ont besoin de trouver un stationnement. Une centaine de places de stationnement sont vacantes aujourd?hui dans le parking souterrain de la S.E.M.E.A. XV, rue des Panoyaux. D?autre part, un grand nombre de locataires des logements sociaux attenant à ce parking ne possèdent pas de voiture et, par conséquent, laissent la possibilité à d?autres usagers que les locataires de l?immeuble d?utiliser ces parkings.

Les problèmes d?insécurité récurrents dissuadent aussi les automobilistes d?utiliser ce parking et ils préfèrent finalement se garer en surface. Le tarif proche de 100 euros mensuels pratiqué par la S.E.M.E.A. XV pour la location des emplacements constitue aussi un frein à leur commercialisation. Compte tenu des revenus modestes des riverains, il est nécessaire que la

S.E.M.E.A. XV fasse des propositions tarifaires adaptées au contexte social du quartier.

A l?instar de ce cas précis, nous proposons que la Municipalité incite les bailleurs sociaux et les S.E.M. à optimiser systématiquement l?usage des parkings souterrains dont ils ont la gestion afin de poursuivre plus facilement notre politique de requalification de l?espace public.

Ainsi, je vous propose, mes chers collègues, de voter ce v?u afin de pouvoir concrètement mettre en ?uvre cette politique et de demander à la S.E.M.E.A. XV d?engager rapidement en coordination avec les services de la Ville de Paris et la mairie du 20e arrondissement, une étude sur l?aménagement du parking situé 50, rue des Panoyaux, afin que les 156 places non utilisées soient accessibles aux usagers du quartier dans les conditions de sécurité qui rendent à nouveau possible l?exploitation de ce parking et que cette étude comporte aussi les conditions tarifaires adaptées au revenu des habitants et des habitantes des quartiers Amandiers/Ménilmontant.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je vais donner la parole à M. BAUPIN et à Mme GOURIOU pour une explication de vote.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - L?intervention de Mme GIBOUDEAUX était extrêmement complète. Je n?ai pas grand chose à ajouter. Je suis très favorable à ce v?u et j?en suis par ailleurs signataire, cela n?est donc pas très surprenant.

Je vais répondre par avance à Mme GOURIOU, parce que nous en avons déjà discuté, de façon à ne pas reprendre la parole après elle. Elle souhaite une précision dans l?exposé des motifs, dans les considérants, là où il est écrit que la mise à sens unique de la rue de Ménilmontant et sa requalification complète sont nécessaires. Comme il est vrai que le débat n?est pas encore complètement achevé sur cette question, elle propose que l?on remplace le mot ?nécessaire? par ?actuellement à l?étude?, et j?en suis d?accord s?il n?y a pas de désaccord de Mme GIBOUDEAUX en tant qu?auteur ; ainsi, il n?y aura aucune ambiguïté sur le fait que nous continuons à travailler ensemble sur ce projet.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Madame GOURIOU ?

Mme Marie-France GOURIOU. - Merci. En effet, les conseillers de Paris communistes et socialistes du 20e arrondissement ne peuvent que soutenir la démarche de ce v?u, tendant notamment à favoriser l?accès au parking situé 50, des Panoyaux afin que les places non utilisées soient accessibles aux usagers dans des conditions de sécurité et tarifaires adaptées aux habitants des quartiers Amandiers et Ménilmontant.

Cependant, et c?est ce que vient de dire M. BAUPIN, la mairie du 20e arrondissement a initié une concertation générale avec l?Exécutif municipal, le conseil de quartier, les riverains et commerçants de la rue de Ménilmontant qui fait l?objet d?un projet de réaménagement en sens unique et de suppression de places de stationnement. Dans le respect de cette concertation qui s?inscrit dans notre démarche de démocratie participative, je remercie M. BAUPIN d?avoir modifié le 7e considérant en indiquant bien que ce projet est actuellement à l?étude en ce qui concerne la requalification et la mise en sens unique de la rue de Ménilmontant.

Je vous en remercie et j?appelle donc à voter pour ce v?u.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Sous réserve de la modification qui a été proposée par M. BAUPIN, je mets aux voix, à main levée, ce v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté. (2005, V. 403).