Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

72 - QOC 97-166 Question de M. Jean-Yves AUTEXIER et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris relative à la remise en état du terrain d'éducation physique Saint-Blaise (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question suivante de M. Jean-Yves AUTEXIER à M. le Maire de Paris est relative à la remise en état du terrain d'éducation physique Saint-Blaise (20e).
Je vous en donne lecture :
" M. Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens appellent l'attention de M. le Maire de Paris sur la situation du terrain d'éducation physique Saint-Blaise, situé rue Mouraud (20e).
A la suite d'un saccage, cet équipement est fermé. Or, son utilisation, avec la présence d'éducateurs sportifs, est nécessaire à une action globale de prévention. La constitution de bandes, au comportement parfois hostile ou agressif, trouble ce quartier, dont les habitants aspirent légitimement à la sûreté.
Plus généralement, l'ensemble constitué par le terrain, le bâtiment du T.E.P. Saint-Blaise et son environnement offre à la Ville de Paris le moyen de réaffecter ces équipements au service d'une politique nouvelle de prévention : activités sportives d'intérieur et d'extérieur, affectation des locaux à usage de maison de quartier, présence d'éducateurs en milieu ouvert.
De nombreuses associations de quartier, réunies sous le vocable " Pour une maison à Saint-Blaise ", ont travaillé à définir une orientation pour une telle réaffectation. La Ville de Paris trouverait, dans une coopération avec cette association, la garantie de réorienter cet équipement, conformément aux besoins réellement constatés, et l'assurance d'utiliser efficacement les moyens de la Ville.
La Ville de Paris pourrait ainsi s'engager dans une action de prévention et d'animation, particulièrement nécessaire dans ce quartier dense, connaissant de réelles difficultés.
C'est pourquoi M. Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris s'il entend inviter ses services à se rapprocher de l'association " Pour une maison à Saint-Blaise " et à préparer au plus tôt la remise en état du T.E.P., la réaffectation du bâtiment et de l'environnement. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Philippe GOUJON, adjoint.
Le quartier Saint-Blaise, situé dans le 20e arrondissement, connaît des difficultés liées à l'existence d'une délinquance aux formes parfois graves.
C'est ainsi qu'en octobre dernier un incendie criminel a conduit à la fermeture de l'équipement sportif sis rue Mouraud.
L'évolution préoccupante de la situation avait conduit M. Didier BARIANI, adjoint au Maire de Paris chargé des Quartiers sensibles et élu du 20e arrondissement à intervenir à plusieurs reprises auprès du Préfet de police pour demander qu'une action de sécurisation doublée d'une action de prévention soit engagée. Le Préfet de police a d'ores et déjà donné des instructions pour que les équipements et leurs abords fassent l'objet d'une surveillance soutenue afin de prévenir, dans toute la mesure du possible, les intrusions malveillantes.
La Ville de Paris, pour sa part, a sans délai étudié les dispositions pour réhabiliter l'équipement sportif vandalisé et le rendre à ses utilisateurs. Ainsi une double démarche a donc été engagée.
La Préfecture de police, dans le cadre des opérations " Ville Vie Vacances " a conduit quotidiennement sur place une action d'animation pour les jeunes du quartier pendant les vacances de Pâques au moyen de personnels spécialisés. Cette action sera poursuivie pendant l'été. Parallèlement une réouverture plus large de l'équipement sportif est à l'étude, menée en concertation avec les partenaires locaux.
Ainsi, les créneaux sportifs ont été réattribués aux scolaires à la rentrée des vacances de printemps. Des contacts sont en cours, avec l'une des associations du groupement " Pour une maison à Saint-Blaise ", afin d'étudier la mise en place d'une animation sportive de soirée. De plus, dans le but d'encadrer une activité sportive informelle pour les jeunes du quartier, deux emplois de Ville seront créés prochainement sur le T.E.P. Saint-Blaise.
Malgré la taille relativement faible des locaux, il est possible qu'une partie de ceux-ci puisse connaître une utilisation complémentaire pour des animations non sportives en faveur des jeunes. Un dispositif placé sous la responsabilité de la Direction de la Jeunesse et des Sports est actuellement en cours d'examen.
L'ensemble de ces initiatives devrait permettre la réouverture progressive de cet équipement et sa complète utilisation, apportant ainsi une réponse aux attentes manifestées par les associations et par les jeunes du quartier.
Enfin, pour compléter le dispositif de prévention existant localement, il est envisagé qu'une antenne " Action Jeunes Information " (A.J.I.) soit implantée dans le secteur. La Direction de la Prévention et de la Protection, dont dépend ce type d'équipement, procède à une recherche de locaux permettant de concrétiser ce projet en 1997.