Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

81 - QOC 97-171 Question de M. Claude GOASGUEN à M. le Préfet de police concernant la prostitution dans les allées du bois de Boulogne (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question de M. Claude GOASGUEN à M. le Préfet de police concerne la prostitution dans les allées du bois de Boulogne (16e).
Elle est ainsi rédigée :
" Malgré les mesures importantes mises en oeuvre afin d'éradiquer ce phénomène, on constate de manière inquiétante un retour de la prostitution et d'activités pédophiles dans les allées du bois de Boulogne.
M. Claude GOASGUEN serait reconnaissant à M. le Préfet de police de bien vouloir lui indiquer s'il est prévu d'intensifier les contrôles de façon à entraîner une réelle disparition de ces pratiques. "
La parole est à M. le Préfet de police.
M. LE PRÉFET DE POLICE. - Le bois de Boulogne connaît depuis de nombreuses années une activité prostitutionnelle.
Pour parvenir à contenir ce phénomène, des efforts constants sont quotidiennement fournis tant par les fonctionnaires de la Direction de la Sécurité publique que par les services de la Direction de la Police judiciaire, aussi bien ceux de la 1ère Division de Police judiciaire que ceux de la Brigade de répression du proxénétisme.
S'il n'a pas été possible, et cela tient à la législation en ce domaine, d'éradiquer ces activités, les surveillances et les contrôles effectués n'ont pas permis de constater dans la période récente une recrudescence du phénomène prostitutionnel dans le bois de Boulogne.
Ce résultat est à mettre à l'actif des services de police qui y maintiennent une présence soutenue et permanente.
Depuis le début de l'année, leur action a ainsi permis d'interpeller 128 travestis d'origine étrangère et 4 travestis pour racolage actif.
Par ailleurs, sur cette même période, il a été procédé à 129 interpellations en flagrant délit et mises à disposition de la Police judiciaire, dont 53 pour exhibition sexuelle.
En ce qui concerne les activités pédophiles, aucun fait de ce type n'a été constaté lors des nombreuses surveillances effectuées dans le bois de Boulogne ou porté à la connaissance des services de police au cours des derniers mois.
Je puis vous assurer que la constance et la résolution de l'engagement des services de police ne faibliront pas dans ce secteur sensible.