Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

71 - QOC 97-165 Question de MM. Jean-Yves AUTEXIER, Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris sur une éventuelle participation de la Ville de Paris au titre du transport scolaire.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Nous passons à la question de MM. Jean-Yves AUTEXIER et Georges SARRE à M. le Maire de Paris sur une éventuelle participation de la Ville de Paris au titre du transport scolaire.
En voici les termes :
" MM. Jean-Yves AUTEXIER, Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris de préciser ses intentions en matière de transports scolaires.
Le Syndicat des transports parisiens vient de décider la mise en place d'un titre de réduction pour les trajets en autobus des collégiens et des lycéens, de leur domicile vers leur établissement.
Le coût annuel de ce titre de transport sera de 1.500 F, ce qui représente une charge élevée pour les familles.
C'est pourquoi MM. Jean-Yves AUTEXIER, Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent si une participation de la Ville de Paris est envisagée, comme paraît le souhaiter le Syndicat des transports parisiens, afin d'abaisser le coût de ce titre de transport scolaire. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Claude GOASGUEN, adjoint.
Le Syndicat des Transports parisiens a effectivement annoncé la mise en place d'une carte de transport scolaire permettant aux collégiens et lycéens d'utiliser quotidiennement l'autobus entre leur domicile et l'établissement d'enseignement.
Le prix annoncé est de 1.500 F par an ce qui représente une économie d'au moins 200 F par an par rapport au plus économique des coupons orange mensuels.
Il convient de se féliciter de la mise en place de cette carte ou plus exactement de son rétablissement puisqu'un tel titre de transport existait avant que ne soit créée la carte orange.
Les conditions d'utilisation de cette nouvelle carte sont cependant assez restrictives puisque :
- les demandeurs doivent fournir une attestation de résidence et une attestation scolaire ;
- le moyen de transport utilisé est le bus, l'utilisation du métro est donc exclue ;
- sur la carte figureront le lieu de départ, le lieu de destination et le numéro de la ligne utilisée ;
- la carte n'est utilisable qu'en période scolaire : les périodes de vacances sont donc exclues.
A l'évidence, cette mesure intéresse plus les collégiens des départements périphériques que ceux de Paris. De plus, la collectivité parisienne fait déjà un effort très important en faveur des transports publics par sa contribution au budget du Syndicat des Transports parisiens et en assurant la gratuité aux personnes âgées et à celles à la recherche d'un emploi. Elle ne peut donc envisager sérieusement d'alourdir ses charges en finançant une mesure nouvelle.