Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

89 - QOC 97-147 Question de M. Georges MESMIN, élu indépendant, à M. le Maire de Paris à propos de la mise en place de ronds-points dans le 16e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question de M. Georges MESMIN à M. le Maire de Paris est à propos de la mise en place de ronds-points dans le 16e arrondissement.
En voici l'intitulé :
" M. Georges MESMIN interroge M. le Maire de Paris sur la politique de la voirie qui met en place un nombre important de ronds-points de circulation ou d'îlots directionnels, sur les places du 16e arrondissement en particulier.
Il souhaite connaître, d'une part, le coût d'installation de ces ronds-points, les paramètres pris en compte dans la décision de les mettre en place et, pour 1997, le nombre et le lieu des installations prévues et, d'autre part, quelles sont les études de suivi effectuées sur les résultats obtenus par la mise en place de ces ronds-points. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
Afin d'améliorer les conditions de l'ensemble des déplacements et d'assurer une meilleure sécurité de tous les usagers et en particulier des piétons, les carrefours importants font l'objet d'aménagement consistant en la création d'îlots directionnels visant à séparer les différents courants de circulation et permettant ainsi la création de refuges pour les piétons. Lorsque l'espace public le permet, la création de rond-point est une des solutions pour résoudre les conflits potentiels entre les différents usagers.
Ces aménagements sont réalisés par la Direction de la Voirie et des Déplacements en concertation avec les élus d'arrondissement, la préfecture de police et la R.A.T.P. (notamment dans le cadre des programmes Bus).
Ainsi pour les aménagements en cours :
- la place de l'Eglise d'Auteuil est réalisée dans le cadre du programme bus ligne 52 approuvé par le Conseil de Paris. L'aménagement consiste en la dissociation des courants de circulation à l'aide d'îlots directionnels pour tenir compte de la trajectoire des autobus. L'équipement en signalisation tricolore permet de garantir une meilleure protection des piétons. Le montant subventionnable de cette opération est de 881.113 F H.T. ;
- la place du Costa-Rica : dans le cadre du programme de l'exploitation du réseau, approuvé par le conseil d'arrondissement du 16e, comporte un remodelage de la place avec aménagement paysager, réfection du revêtement de chaussée et la création d'îlots et de refuges pour piétons qui permettent de réduire la vitesse des véhicules et les points de conflits. Le coût de cette opération est de 1,4 million de francs T.T.C. ;
- le carrefour Albert-de-Mun, Iéna, Nations-Unies, aménagé dans le cadre de l'exploitation du réseau, approuvé par le conseil d'arrondissement en 1995, comportera un rond-point central et des îlots servant de refuges aux piétons. Des caissons pour piétons et des feux sur appel complètent cet aménagement. Le montant des travaux de ce carrefour s'élève à 1,1 million de francs T.T.C.
L'ensemble de ces opérations fait l'objet d'études préalables portant sur la circulation et la sécurité. Après la réalisation de ces travaux, des analyses de sécurité sont faites pour connaître après quelques mois d'exploitation l'impact des aménagements sur la fluidité et le comportement des usagers. En cas de besoin, des retouches sont alors apportées, soit au fonctionnement des feux, soit à l'aménagement lui-même.
Le coût de ce type d'opérations est éminemment variable suivant l'aménagement réalisé et la nature des équipements mis en place. Certaines sont subventionnées en partie ou en totalité suivant le programme auquel elles se rapportent (programme bus, etc.).