Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

63 - QOC 97-193 Question de M. Michel VION, Mmes Martine DURLACH, Mireille MARCHIONI et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris sur la construction d'un collège dans le quartier de la Chapelle (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question suivante de M. Michel VION et de Mmes Martine DURLACH et Mireille MARCHIONI à M. le Maire de Paris est relative à la construction d'un collège dans le quartier de la Chapelle (18e).
Elle est ainsi rédigée :
" Les parents d'élèves du quartier de la Chapelle s'indignent, à juste titre, de la nouvelle sectorisation des collèges pour la prochaine rentrée scolaire.
En effet, de nouveau, une sectorisation est prévue, le collège Marx-Dormoy ne pouvant pas accueillir tous les enfants du secteur.
Ainsi, des jeunes de la porte d'Aubervilliers iront au collège Utrillo. D'autres du quartier autour de Marx-Dormoy iront au collège Gérard-Philipe.
Ce quartier est en pleine expansion démographique et, depuis de nombreuses années, se pose la question de la nécessaire construction d'un collège à la Chapelle. La seule réponse apportée par la Mairie de Paris est l'extension du collège Boinod.
Cela implique donc un trajet plus long dans un secteur " peu sûr " à traverser : la rue Ordener par le pont de chemin de fer, sur les boulevards extérieurs.
La construction d'un collège à la Chapelle, où des terrains existent, répondrait parfaitement aux besoins de la population en améliorant la vie de ce quartier. Elle permettrait aussi aux collégiens de la future Z.A.C. de la porte d'Aubervilliers d'être scolarisés à la Chapelle, au lieu de se rendre au collège Michelet, sans transports en commun prévus, et déjà saturé sur le plan des effectifs.
Aussi, M. Michel VION, Mmes Martine DURLACH, Mireille MARCHIONI et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris de bien vouloir leur indiquer quelles mesures il compte prendre pour que soit au plus vite réalisé le nouveau collège dont a besoin le secteur et pour que les collégiens soient scolarisés dans de bonnes conditions. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Claude GOASGUEN, adjoint.
Pour la rentrée 1997-98, l'Académie de Paris a, en liaison avec la Ville de Paris, modifié les périmètres de recrutement des collèges de l'Est du 18e arrondissement dans le but d'alléger le secteur du collège Marx-Dormoy appelé à scolariser dans l'avenir les élèves provenant des nouvelles constructions.
Les effectifs de collégiens de l'arrondissement ont légèrement décliné depuis la rentrée 1993-94. Mais les opérations immobilières en cours ou programmées devraient inverser cette tendance dans les années à venir.
Toutefois, les possibilités d'accueil dans l'existant et les extensions de capacités de collège programmées ne justifient pas, à ce jour, la construction d'un nouveau collège dans le quartier la Chapelle. Aucune emprise foncière n'est d'ailleurs actuellement disponible sur ce secteur, la construction d'un collège requérant un terrain de 3.000 mètres carrés, alors même qu'une emprise est également recherchée pour réaliser une école primaire nécessaire au quartier.