Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

48 - QOC 97-178 Question de MM. Serge BLISKO, Pierre CASTAGNOU et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris à propos des nuisances générées par le R.E.R. dans le 14e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question suivante de MM. Serge BLISKO et Pierre CASTAGNOU à M. le Maire de Paris concerne les nuisances générées par le R.E.R. dans le 14e arrondissement.
Je vous en donne lecture :
" Lors d'une réunion de concertation entre les riverains de la ligne " B " du R.E.R. et la R.A.T.P., les habitants des rues Broussais et du Saint-Gothard (14e) ont exprimé leur besoin quasi vital d'une protection phonique par rapport aux nuisances sonores générées par le passage de 300 rames R.E.R. quotidiennes (dans chaque sens), à quelques mètres de leur domicile.
Un projet d'écran antibruit, permettant de réduire sensiblement les nuisances sonores, a été élaboré et présenté par la R.A.T.P. Ce projet nécessite un concours financier de la Ville de Paris.
Devant l'absence de suivi de cette proposition, les habitants se demandent si leur désir de vivre dans un environnement plus calme restera lettre morte.
M. le Maire de Paris peut-il préciser l'état d'avancement de ce dossier et le degré d'engagement de la Ville de Paris de voir aboutir cette revendication ? "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint.
A la suite de la concertation voulue par la R.A.T.P. à l'occasion de l'opération de réaménagement des voies sur le tronçon Denfert-Montsouris, un groupe de travail a été créé par la R.A.T.P. et les riverains des rues Broussais et Saint-Gothard sur la maîtrise de l'environnement sonore autour de la ligne de R.E.R. B. Ce groupe de travail s'est réuni deux fois en janvier et février 1997. La R.A.T.P. y a présenté pour débats les données suivantes :
- le réaménagement des voies Denfert-Montsouris a permis un gain en façade de 1 dB (A) (faible) à 8 dB (A) (sensible) - mesures effectuées par la R.A.T.P. ;
- une première simulation acoustique du site après mise en place d'écrans antibruit pour un montant d'au moins 7,5 millions de francs H.T. (sans traitement architectural) montre que si le gain acoustique peut être sensible pour les étages inférieurs, il est quasiment nul à partir du 5e étage ;
- un photomontage simulant l'installation de ces écrans montre que ceux-ci masqueraient fortement la vue des premiers étages car la ligne de R.E.R. B est en remblai à cet endroit.
Les discussions sont encore en cours entre la R.A.T.P. et les riverains : le groupe de travail n'a pas encore formulé de conclusions définitives que M. le Maire de Paris se tient prêt à examiner le moment venu.