Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

73 - QOC 97-167 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris concernant les initiatives de la Ville de Paris en vue de la Coupe du monde de football de 1998.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question suivante de M. Georges SARRE à M. le Maire de Paris concerne les initiatives de la Ville de Paris en vue de la Coupe du monde de football de 1998.
En voici la teneur :
" M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris de leur préciser les initiatives prévues par la Ville de Paris pour associer tous les Parisiens à la préparation et au déroulement de la Coupe du monde de football en 1998.
Ils lui demandent, en particulier, quelles sont les manifestations, les animations envisagées, en liaison avec le comité d'organisation, pour permettre aux jeunes Parisiens de participer pleinement à ce grand événement sportif. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Dominique CANE, adjoint.
Une nouvelle étape vient d'être franchie dans la préparation de la Coupe du monde de football avec la signature, le 15 avril dernier, de la convention entre le Comité français d'organisation (C.F.O.), la Ville de Paris et la Société d'exploitation sport et événement (S.E.S.E.) concessionnaire du Parc des Princes. Cette convention avait été approuvée par le Conseil de Paris, le 20 janvier 1997.
Parmi les dispositions de cette convention destinée à finaliser le partenariat pour l'organisation de la Coupe du monde à Paris, figurent des mesures spécifiques pour associer le maximum de Parisiens, et notamment les jeunes, à la préparation de cet événement sportif de dimension mondiale. On peut relever, notamment, l'engagement du C.F.O. de faire participer un nombre important de jeunes volontaires (environ 1.000 jeunes). Des fonctions très variées telles que l'accueil et l'information du public, le transport, la billetterie, l'informatique, l'interprétariat et la traduction leur seraient confiées, permettant ainsi à ces jeunes de s'associer pleinement à l'organisation de la Coupe du monde.
En matière d'animation, la Ville de Paris réfléchit à un certain nombre de manifestations, notamment pour la cérémonie d'ouverture, la veille du coup d'envoi du Mondial. L'organisation d'une très grande animation dite du J-1, rassemblant les Parisiens et les visiteurs présents à Paris autour du football est, d'ores et déjà, en projet.
Par ailleurs, la Ville de Paris organisera, pendant la durée de la Coupe du monde, en relation avec des partenaires extérieurs, une série d'animations dont il faut veiller à ce qu'elles aient un caractère varié et le plus large possible :
- variété des domaines, tout d'abord : bien entendu, ces animations seront de caractère sportif mais il faut y ajouter des manifestations à vocation culturelle et touristique. Paris doit avoir à coeur de faire découvrir aux visiteurs attirés par l'événement les richesses de son patrimoine ;
- implication la plus large possible des Parisiens, ensuite : ces animations ne doivent exclure aucune tranche d'âge, aucune catégorie sociale et devront s'ouvrir le plus largement possible à l'ensemble géographique parisien.
Ces animations, il faut le souligner, se rajouteront aux actions traditionnellement proposées en cette période de l'année, particulièrement riche de manifestations de toute sorte.
C'est d'ailleurs à une participation de l'ensemble des Parisiens qu'il faut s'attacher. En effet, cet événement, qui aura des répercussions considérables que ce soit en terme de notoriété, ou d'intérêt économique de la Capitale doit également concerner les Parisiens.
Tel est bien l'objectif de la Municipalité.