Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

94 - QOC 97-152 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national, à M. le Maire de Paris sur la suppression progressive de la distribution du courrier l'après-midi à Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question suivante de M. Jean-Pierre REVEAU à M. le Maire de Paris concerne la suppression progressive de la distribution du courrier l'après-midi à Paris.
Je vous lis le texte :
" La Poste a fait part de son intention de supprimer progressivement la distribution de courrier l'après-midi dans l'ensemble des arrondissements de Paris.
Il est indiqué que cette réforme a pour but d'améliorer le service. Les Parisiens sont plutôt sceptiques. En effet, une lettre postée le matin avant 9 heures était distribuée l'après-midi même dans tous les arrondissements. C'est un avantage qui va disparaître.
De plus, le samedi matin, les boîtes aux lettres des Parisiens seront noyées sous un flot de prospectus publicitaires distribués par les préposés de la Poste.
M. Jean-Pierre REVEAU demande à M. le Maire de Paris d'intervenir auprès de la direction de la Poste pour obtenir des assurances formelles sur le fait que cette réforme ne pénalisera pas les Parisiens et que la notion de service public sera respectée, pour le plus grand bien de tous. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. le Maire de Paris.
Comme je l'indiquais, en réponse à une question d'actualité posée par M. Eric FERRAND le 25 novembre dernier sur ce même sujet, les modalités de distribution du courrier constituent un élément très important de la vie quotidienne des Parisiens.
A ce titre, la Ville de Paris est particulièrement attentive au projet de réorganisation de la distribution élaboré par les services de la Poste en Ile-de-France et qui devrait entrer en vigueur dès cette année dans cinq arrondissements : les 7e, 11e et 13e en juin et les 10e et 17e en octobre.
Cette réforme vise à fusionner la deuxième sortie des facteurs le matin et la troisième sortie qui a lieu l'après-midi. Le courrier sera dorénavant essentiellement distribué le matin, à l'exception toutefois de la presse du soir pour laquelle une distribution spécifique sera maintenue en fin d'après-midi.
Cette réorganisation prend notamment en compte le faible volume de courrier distribué à l'occasion de cette troisième sortie (environ 6 % du trafic quotidien) et le désengagement d'un nombre croissant de concierges l'après-midi.
La situation de Paris restera privilégiée par rapport au reste de la France où une seule tournée quotidienne existe.
Interrogé par la Ville de Paris au sujet de cette réforme, M. François FILLON, Ministre délégué à la Poste, aux Télécommunications et à l'Espace, a assuré qu'elle était menée dans le souci d'améliorer le service rendu aux usagers et qu'elle donnerait lieu à une information précise des élus et des populations concernés.
La Ville de Paris veillera avec un soin et une vigilance toute particulière à ce que ces engagements soient respectés lors de la mise en oeuvre de cette réorganisation.