Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

64- QOC 97-275 Question de M. Claude GOASGUEN à M. le Maire de Paris à propos des troubles occasionnés aux riverains lors des manifestations organisées au Parc-des-Princes (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. Claude GOASGUEN à M. le Maire de Paris est relative aux troubles occasionnés aux riverains lors des manifestations organisées au Parc-des-Princes (16e).
En voici la teneur :
" Depuis fort longtemps, de nombreux riverains du stade du Parc-des-Princes (16e) se plaignent des troubles occasionnés lors des rencontres sportives.
L'organisation récente, dans l'enceinte du stade, de la Fête de la musique et de nombreux concerts de rock, comme celui de Michael Jackson les 27 et 29 juin, et plus récemment encore, celui de U2, posent de nouveaux et graves problèmes de nuisances sonores, d'ailleurs sanctionnées par les expertises.
Par de nombreuses pétitions, ces riverains excédés demandent ainsi l'interdiction formelle d'organiser des concerts et autres manifestations non sportives dans ce stade implanté en zone résidentielle.
M. Claude GOASGUEN demande à M. le Maire de Paris de faire le point sur cette situation et de lui faire savoir comment la Municipalité compte résoudre ce problème et permettre ainsi aux riverains du Parc-des-Princes de retrouver une légitime quiétude. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Dominique CANE, adjoint.
En ce qui concerne les troubles occasionnés lors des rencontres au Parc-des-Princes, la saison sportive qui vient de s'écouler a confirmé la grande diminution des gênes occasionnés aux riverains et ce suite aux différents mesures prises en liaison avec la Préfecture de police, le gestionnaire et les organisateurs.
S'il est vrai que l'organisation de manifestations extra-sportives n'est pas la vocation essentielle du Parc-des-Princes, il n'en demeure pas moins que la concession prévoit que le gestionnaire peut organiser ce type de manifestation.
Il est à noter que le gestionnaire du parc est tenu d'exploiter la concession à ses risques et périls et que ces manifestations contribuent à l'équilibre économique du contrat. Je tiens toutefois à porter à votre connaissance que ces concerts se sont déroulés pendant la période estivale, période à laquelle moins de riverains demeurent sur leur lieu de résidence.
En tout état de cause, la préparation de l'organisation de ces concerts se fait en étroite collaboration entre les organisateurs, la Ville et les services de la Préfecture de police et bien entendu dans le cadre de la législation en vigueur.
Enfin je tiens à souligner que l'organisation de ces concerts ne peut recouvrir de toute façon qu'un caractère exceptionnel.