Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DLH 231 - Réalisation par la RIVP d’un programme d’acquisition-réhabilitation comportant 43 logements PLUS, 22 logements PLA-I, 21 logements PLS et des locaux commerciaux situé 27, rue du Château d’Eau (10e). - Participation de la Ville de Paris au financement de l’opération.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2007


 

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DLH 231 concernant la réalisation par la RIVP d?un programme d?acquisition-réhabilitation comportant 43 logements PLUS, 22 logements PLA-I, 21 logements PLS et des locaux commerciaux situé 27, rue du Château d?Eau (10e), sur lequel l?amendement n° 50 a été déposé par M. BLET.

Vous avez la parole, Monsieur BLET.

M. Jean-François BLET. - Il s?agit là d?une programmation dans le 19e arrondissement de 43 logements dont 22 P.L.A.I., 21 P.L.S., 27 rue du Château. On parvient à une programmation était-elle délibérée - un tiers, un tiers, un tiers, mais, en ce qui concerne le dernier tiers, 33 %, à rapporter à 4 % de demandes, il y a manifestement une erreur.

Je tiens également à dire que le 10e arrondissement ne compte que 9,5 % de logements sociaux, alors que c?était, il y a encore quelques années, l?arrondissement qui comportait la population ouvrière la plus importante de tout Paris.

Le problème de la mixité sociale est clair. Nous sommes pour la mixité sociale, mais, à partir du moment où, dans les arrondissements de droite, cette mixité sociale ne se réalise pas, et on pourrait difficilement en faire, compte tenu des prix du foncier dans ces arrondissements. Et si, de l?autre côté, dans les arrondissements de gauche, au nom d?un ?surnombre? de logements de ce type, ce qui n?est d?ailleurs pas toujours le cas et on le voit dans des arrondissements aussi emblématiques de la mémoire de Paris que le 10e ou le 11e arrondissement, si on créait de la mixité sociale, le bilan global, à l?arrivée, serait l?accélération du mouvement d?exclusion des classes populaires sur Paris.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci, Monsieur BLET.

Monsieur MANO, vous avez la parole.

M. Jean-Yves MANO, adjoint, au nom de la 8e Commission. - Le programme qui nous est proposé comporte 50 % de logements P.L.U.S., 25 % de logements P.L.A.I. et 25 % de logements P.L.S. Voilà un équilibre sociologique bien pensé au sein d?un immeuble et au sein d?un arrondissement qui en a besoin.

Et quant au développement du logement social dans les quartiers de l?ouest parisien, on en fait. On en fera 800 dans le 16e arrondissement, mais si vous n?aviez pas soutenu les résistances locales, nous en serions à 950, Monsieur BLET.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Bien.

Monsieur DAGUENET, vous souhaitez faire une explication de vote ?

M. Jacques DAGUENET. - Une explication de vote car nous partageons effectivement le souci que les programmes répondent le mieux possible à la demande, nous l?avons dit et répété. D?ailleurs, à ce sujet, l?avenant sur la convention Etat/Ville qu?on a votée hier montre bien les progrès dans ce sens. La totalité des 2.000 logements supplémentaires sont des

P.L.A.I. et des P.L.U.S.

Je trouve que cela va dans le bon sens.

Cela dit, il faut aussi tenir compte de la spécificité de Paris et on ne peut pas écarter totalement les financements P.L.S.

Merci.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition d?amendement n° 50 déposée par le groupe ?Les Verts?, assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition d?amendement n° 50 est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 231.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DLH 231).