Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

65- QOC 97-225 Question de Mme Gisèle MOREAU, M. Michel VION et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris relative à l'ouverture de l'école Balanchine (13e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question suivante, adressée à M. le Maire de Paris, est relative à l'ouverture de l'école Balanchine (13e).
En voici la teneur :
" Mme Gisèle MOREAU, M. Michel VION et les membres du groupe communiste expriment leur vive préoccupation face au retard de l'ouverture de l'école Balanchine - école polyvalente maternelle et primaire - située dans la Z.A.C. " Paris-Rive gauche " (13e).
En effet, alors que plus de 700 logements seront déjà livrés, l'école ne pourra être ouverte pour la rentrée prochaine.
Les prévisions envisagées pour pallier ce retard ne sont nullement satisfaisantes puisqu'elles vont se traduire à la fois par des surcharges d'effectifs dans les écoles avoisinantes du 13e arrondissement et par des conditions de scolarisation très difficiles pour les enfants qui seront répartis dans différentes écoles maternelles et primaires du 12e arrondissement.
Mme Gisèle MOREAU, M. Michel VION et les membres du groupe communiste souhaitent qu'une toute autre solution soit mise en oeuvre avec la construction de locaux provisoires adaptés pour l'école Balanchine, ce qui permettrait la réalisation dès le départ, d'une unité scolaire unique et indépendante, seule solution satisfaisante pour la scolarité d'élèves nouvellement arrivés dans le 13e arrondissement. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Claude GOASGUEN, adjoint.
Le P.A.Z. de la Z.A.C. " Paris-Rive gauche " a prévu la réalisation de l'école polyvalente dans un îlot mixte logements-équipements publics. C'est pourquoi la Ville de Paris a confié à la R.I.V.P., chargée de réaliser les logements, un mandat pour la construction de l'école. Le mandataire et l'entreprise, interrogés récemment par les services de la Ville, ont confirmé le calendrier de livraison de l'école pour le mois de décembre 1997.
C'est donc dans l'attente de l'ouverture de cette école rue Balanchine en janvier 1998 que la Ville de Paris a aménagé, en concertation avec la Direction de l'académie de Paris, un dispositif pour accueillir dans les meilleures conditions possibles les enfants de la Z.A.C. " Paris-Rive gauche " à la rentrée 1997.
Les élèves seront répartis entre les écoles du 13e arrondissement proches de la Z.A.C. qui disposent de capacités d'accueil et dans le respect des normes d'encadrement académiques, et la nouvelle école de la Z.A.C. " Bercy ". Celle-ci accueillera pendant le premier trimestre scolaire, les classes ouvertes par l'académie pour les élèves du 12e arrondissement et les classes créées par l'académie pour l'école Balanchine en fonction des effectifs constatés à la rentrée. Pour ces derniers, un service de car sera mis à disposition pour effectuer le transfert vers le 12e arrondissement à partir d'un point de regroupement situé dans le 13e arrondissement.
A partir du mois de janvier les élèves du 13e arrondissement accueillis temporairement dans l'école du 12e arrondissement intégreront la nouvelle école Balanchine (13e) et l'Académie créera un poste de directeur d'école.
Le dispositif a été prévu avec suffisamment de souplesse pour répondre au mieux à l'intérêt des familles, compte tenu de la contrainte imposée par le retard de livraison dû aux aléas de chantier de l'école Balanchine.
Début juin, les inscriptions enregistrées en mairie d'arrondissement ne concernaient qu'une douzaine d'élèves d'âge maternel et une dizaine d'âge élémentaire.
Dans ces conditions, les difficultés matérielles et notamment les délais préalables à la mise en place d'une école provisoire justifient largement que cette solution n'ait pas été retenue.