Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

77- QOC 97-217 Question de M. Bertrand BRET et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris à propos du terrain, 18, rue Pascal (5e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1997



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - La question suivante de M. Bertrand BRET à M. le Maire de Paris est relative au terrain, 18, rue Pascal (5e).
Je vous en donne lecture :
" M. Bertrand BRET et les membres du groupe socialiste et apparentés attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur le devenir du terrain situé 18, rue Pascal (5e). Propriété du Syndicat des transports parisiens, cet immeuble a été affecté à la R.A.T.P. qui y loge la section de pongistes de son personnel.
Dans le cadre de sa politique de construction de logements sociaux, la Ville de Paris envisage de reprendre ce terrain pour confier à la R.I.V.P. la réalisation d'une dizaine de logements de type P.L.I.
Or, il apparaît que la réalisation de ce programme de P.L.I. ne ferait que conforter la présence des classes moyennes et supérieures dans cet arrondissement, ce qui irait à l'encontre de la volonté de mixité sociale et d'une meilleure répartition des logements à vocation sociale dans l'ensemble de Paris, prônée par la Municipalité.
Aussi, M. Bertrand BRET et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent-ils à M. le Maire de Paris de préciser les dispositions qu'il entend prendre afin de substituer un programme de type P.L.A. ou P.L.A.-T.S. à celui envisagé sur ce terrain. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Michel BULTÉ, adjoint.
La Ville de Paris envisage de confier à la R.I.V.P. la réalisation d'un programme de construction de 9 logements locatifs intermédiaires sur une parcelle appartenant au Syndicat des transports parisiens, anciennement occupée par la section pongiste de l'Union sportive métropolitaine des transports, et dont la R.A.T.P. est l'affectataire légale.
Cette opération apparaît comme une opération exemplaire, tant par sa localisation que par sa nature, puisqu'elle répond aux objectifs prioritaires définis par le Maire de Paris en matière de transformation de bureaux en logements et de reconquête des bureaux dans le centre de Paris.
Pour ce qui concerne le problème de mixité sociale évoqué par M. BRET, ce programme est situé dans le périmètre sud-est du 5e arrondissement (bordé par la rue Geoffroy-Saint-Hilaire, l'hôpital du Val-de-Grâce et le secteur Censier) où l'on note la présence majoritaire de logements sociaux puisque 558 logements de type P.L.A. ou H.L.M. y ont été construits depuis les années 50. En revanche, ce secteur ne compte que 359 logements de type intermédiaire et assimilés se décomposant en 58 logements de type P.L.I. auxquels il faut ajouter 310 logements de type I.L.M.-I.L.N.
En conclusion, la réalisation d'un petit programme P.L.I. permettrait précisément de répondre au souci de mixité sociale recherché lors de la création de logements sociaux et permettrait de rétablir la parité P.L.I.-P.L.A. dans ce secteur.