Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - QOC 99-376 Question de M. Henri MALBERG et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris concernant le déménagement du centre Vladimir Medem et de la création d'une Maison de la culture Yiddish

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1999


Libellé de la question :
"Le Centre Vladimir Medem, installé en plein coeur du 10e arrondissement de Paris, est un des plus importants lieux du Yiddish et de sa culture dans un esprit de laïcité et d'attachement aux valeurs éthiques du judaïsme. Ce centre projette de déménager et de créer une maison de la culture yiddish afin de répondre de manière optimale à l'intérêt croissant du public pour cette culture.
Ce centre est actuellement propriétaire d'un local de 340 mètres carrés. 3 associations, régies par la loi de 1901 et fondées à partir de 1928 par des immigrants juifs, y sont regroupées. Il comprend la plus importante bibliothèque d'Europe occidentale, avec 20.000 volumes en yiddish et 8.000 ouvrages en français, anglais, polonais. Il est le premier centre d'enseignement du yiddish en Europe avec plus de 150 étudiants et des activités culturelles et sociales autour du cercle amical Arbeter Ring. De plus, ce centre accueille des activités d'autres associations, et notamment celles de l'Association pour l'étude et la diffusion de la culture yiddish (A.E.D.C.Y.) qui, une fois par an, rassemble plus de 3.000 personnes à Paris.
Les activités du Centre Vladimir-Medem concernent d'abord la population juive ashkénaze (d'origine d'Europe centrale et orientale) en région parisienne (près de 200.000 personnes). Elles concernent également celles de province, d'Europe et du monde (touristes américains et israéliens notamment), ainsi qu'une population juive d'autres origines intéressée par une approche laïque de la culture juive. De plus, il est à noter l'intérêt croissant porté par des universitaires, des artistes, des cinéastes, des traducteurs à la culture yiddish.
Dans ces conditions et afin d'assurer le développement de ses activités, le Centre Vladimir-Medem envisage désormais de déménager dans un lieu plus grand et mieux adapté. Les responsables de ce centre ont travaillé à un projet comprenant :
- la création d'une médiathèque, l'enrichissement des collections, le développement d'une audiothèque et l'informatisation des collections ainsi que la mise à disposition du catalogue sur un site Internet ;
- le développement des activités d'enseignement avec notamment la création d'un laboratoire de langue ;
- la poursuite et le développement des activités culturelles (ateliers, conférences, séminaires, ciné-club, etc.) ;
- l'édition, des activités sociales, etc ,
- l'ouverture du Centre à tous (associations, compagnies de théâtre, etc.).
Pour ce faire, le centre Vladimir Medem est à la recherche d'un local d'environ 700 mètres carrés, comprenant 300 mètres carrés pour la médiathèque, 5 salles de cour et un laboratoire de langue, un auditorium pour 150 personnes, un espace pouvant accueillir un café et une librairie, et enfin, des bureaux.
Le budget de ce projet s'élève à près de 8 millions de francs. Pour son financement le centre Medem compte en premier lieu sur ses propres fonds (3,5 millions de francs).
De plus, il compte faire appel à la générosité de son public en France et dans le monde ainsi qu'au mécénat (1 million de francs). Dans le même temps, il souhaite solliciter d'autres partenaires et notamment des partenaires institutionnels, tels le Ministère de la Culture, le Conseil régional d'Ile-de-France, l'Union européenne et la Mairie de Paris.
Pour M. Henri MALBERG et les membres du groupe communiste, ce projet mérite une grande attention. Il s'inscrit, tout d'abord, dans la tradition séculaire de Paris qui, tout au long de son histoire, a su accueillir des populations de diverses origines tout en faisant vivre leurs cultures dans un esprit de laïcité et de liberté.
De plus, de par sa très haute ambition, ce projet est une chance pour Paris. La création de la Maison de la culture yiddish y serait, à n'en pas douter, un événement de portée internationale. Ce serait un honneur et un atout supplémentaire pour la Ville des lumières.
Pour cette raison, M. Henri MALBERG et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris de porter une attention particulière à ce projet et de rencontrer les animateurs du Centre Vladimir Medem pour réfléchir à la contribution de la Ville de Paris dans sa réalisation."
Réponse (Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint) :
"La Ville de Paris, et notamment la Direction des Affaires culturelles, examinera avec toute l'attention qu'elle appelle, la demande de subvention que lui présenteraient les représentants du centre Vladimir-Medem, dès que le plan de financement du projet sera arrêté et transmis.
Il est rappelé à cette occasion que la Ville a, par le passé, subventionné, et subventionne très régulièrement (90.000 F en 1998), l'"Association bibliothèque Medem", domiciliée 52, rue Boulanger (10e), en raison de la qualité exceptionnelle du fonds, unique en Europe, présenté dans les locaux du centre."