Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

21 - 1999, DPP 3 - Subvention à l'association "Paris cité humaine - Les Droits du piéton" (10e). - Montant : 5.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1999


M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DPP 3 accordant une subvention à l'association "Paris cité humaine - Les Droits du piéton" (10e).
Vous avez la parole, Monsieur OGÉ.
M. Yves OGÉ. - Merci, Monsieur le Maire.
Monsieur le Maire, mes chers collègues, je souhaite préciser que l'association qui milite pour les droits du piéton en ville a toute notre sympathie et qu'elle fait sûrement une oeuvre utile. Cependant, nous nous étonnons, au groupe "U.D.P.", des raisons qui déterminent cette demande.
En effet, cette association sollicite une subvention exceptionnelle de 5.000 F de la Ville de Paris, à l'occasion de son quarantième anniversaire. La motivation principale est générée par le souhait de payer les frais d'hébergement et de repas aux participants dont il est précisé que la plupart viennent de province.
Vraiment je crois que le budget de la Ville résultant de l'impôt payé par les Parisiens ne doit pas prendre en charge les frais d'hébergement et de couvert de provinciaux qui participent à une manifestation anniversaire à Paris.
Pour nous, cette subvention est une nouvelle démonstration de l'éparpillement exagéré des subventions dont certaines sont peu justifiables.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Je donne la parole à M. AURELLI pour répondre à M. OGÉ.
(M. Jean-François LEGARET, adjoint, remplace M. Michel BULTÉ, adjoint, au fauteuil de la présidence).
M. Paul AURELLI, adjoint, au lieu et place de M. Philippe GOUJON, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Monsieur le Maire, l'association "Paris cité humaine - les Droits du piéton" qui contribue à l'amélioration de la sécurité et à la protection des piétons dans la Capitale est l'un des interlocuteurs des services de la Ville dans le cadre des commissions extra-municipales de l'environnement.
Sa spécificité consiste à défendre les intérêts des piétons auprès des pouvoirs publics ainsi que les victimes d'accidents.
Association parisienne, elle est affiliée à l'Association nationale pour une cité humaine. C'est en tant qu'affiliée qu'elle a été chargée d'organiser une manifestation pour le quarantième anniversaire de l'Association nationale, manifestation à laquelle la Ville de Paris était représentée et qui s'est tenue en partie dans notre Hôtel-de-Ville. Elle a dû, à cette occasion, accueillir des représentants provinciaux délégués par les différentes associations départementales.
Il nous a semblé utile d'encourager exceptionnellement - je dis bien exceptionnellement - cette association très active et dont les cotisations constituent les seules recettes car elle ne reçoit aucune subvention de notre collectivité.
Voilà ce que je voulais dire, Monsieur le Maire, et je propose que cette subvention soit adoptée.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Merci, Monsieur AURELLI.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPP 3.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, DPP 3).