Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

6- 1998, DPA 39 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de déposer une demande de permis de construire relatif à la réalisation de salles de classe selon une méthode de construction industrialisée au collège Jean-Baptiste-Clément, 26, rue Henri-Chevreau (20e).

Débat/ Conseil général/ Février 1998



M. LE PRÉSIDENT. - Nous examinons à présent le projet de délibération DPA 39 G relatif à la réalisation de salles de classe selon une méthode de construction industrialisée au collège Jean-Baptiste-Clément, 26, rue Henri-Chevreau (20e).
Monsieur BRET, vous avez la parole.
M. Bertrand BRET. - Monsieur le Président, il s'agit de réaliser l'extension du collège Jean-Baptiste-Clément et, bien évidemment, nous ne pourrons être que pour. Mais je regrette que cette extension se réalise a minima.
Vous nous présentez un projet devant contenir quatre classes. Or, il se trouve que les besoins évalués par la communauté scolaire sur place (parents d'élèves, enseignants, directeur de l'établissement ainsi que les services de l'Académie) font apparaître que ces quatre classes supplémentaires, 100 à 120 élèves de plus, vont inévitablement engendrer une demande bien supérieure à celle de ces simples classes sèches, si je puis dire.
(Mme Nicole CATALA, vice-président, remplace M. Jean TIBÉRI, président, au fauteuil de la présidence).
Ce collège ne dispose pas d'un foyer collège digne de ce nom. Or, avec 120 élèves de plus, à l'évidence, il faudra le prévoir. De même qu'il faudra prévoir l'aménagement d'un centre de documentation et d'information plus important, une salle des professeurs (les professeurs, aujourd'hui, ont pour toute salle un fond de couloir) ainsi qu'une salle supplémentaire pour y installer le matériel pédagogique nécessaire aux quatre classes supplémentaires.
Bien évidemment, nous voterons de façon tout à fait favorable pour cette extension de quatre classes, mais tout en en soulignant le caractère réduit et, puisqu'il s'agit d'un projet architectural à venir, nous vous demandons de prendre en considération le fait que l'on puisse rajouter à ces quatre classes un second étage qui permettrait d'avoir les deux ou trois salles de plus que mérite cette extension programmée.
Mme Nicole CATALA, président. - Je donne la parole à M. Jean-Philippe HUBIN pour répondre à l'intervenant.
M. Jean-Philippe HUBIN, vice-président, au nom de la 4e Commission. - Il s'agit d'un bâtiment rue Jean-Baptiste-Clément dont nous avons déjà parlé. Je ne sais pas pourquoi on revient éternellement sur ce sujet. Là, il n'y a pas de difficulté particulière, l'opération est ce qu'elle est. C'est vrai qu'il y a quatre nouvelles salles de cours qui sont prévues, mais cette solution provisoire a reçu l'accord du chef d'établissement et de l'Académie, parce que personne ne sait exactement quels vont être les effectifs futurs de cet établissement.
Donc, pour le moment, on fait ce que je crois il est bon de faire, ce que l'on nous propose, et puis on verra ensuite en fonction de l'évolution de la demande précise de la communauté scolaire et de l'Académie s'il convient de faire plus.
Voilà pourquoi nous avons voté en Commission cette affaire et voilà pourquoi je la rapporte conforme.
Mme Nicole CATALA, président. - Merci, mon cher collègue.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 39 G.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, Mmes SCHNEITER, TAFFIN s'étant abstenues et M. REVEAU ayant voté contre. (1998, DPA 39 G).