Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par Mme Brigitte KUSTER et M. Jérôme DUBUS relatif aux aménagements de voirie de l'avenue de Saint-Ouen.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2010


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Le v?u n° 44, relatif aux aménagements de la voirie de l'avenue de Saint-Ouen, a été déposé conjointement par le groupe U.M.P.P.A. et le groupe Centre et Indépendants.

M. BENESSIANO va intervenir pour une minute.

Après l?avenue de Clichy, l?avenue de Saint-Ouen, cela parait logique. Bientôt, ce sera la Fourche.

M. Hervé BENESSIANO. - Merci, Monsieur le Maire.

Là, je serai plus bref car c'est à peu près le même esprit que le v?u précédent.

C'est donc relatif aux aménagements de voirie de l'avenue de Saint-Ouen. Le but du v?u est de demander d'engager une réflexion globale sur la requalification de cette avenue de Saint-Ouen, qui serait destinée à terme à améliorer durablement le partage de l'espace public.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Madame LEPETIT, vous avez la parole.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Là aussi, je ne peux pas donner suite à ce v?u, tel qu'il est écrit. Je vois d'ailleurs que, dans un des considérants, vous évoquez à juste titre d'ailleurs le carrefour de l'avenue de Saint-Ouen et du boulevard Bessières. C?est-à-dire que nous sommes là déjà à la porte de Saint-Ouen.

Vous avez raison, et nous nous sommes toujours prononcés - quand je dis nous, je parle de la première adjointe Anne HIDALGO et moi-même - pour que nous ayons une étude globale de trafic, de circulation de l'espace public dans tout ce quartier, qui sera en rénovation, en tout cas pas loin. L'avenue de Saint-Ouen est bien évidemment concernée.

Mais souvenez-vous, Monsieur BENESSIANO, en plus vous devez vous en souvenir particulièrement, parce que nous étions ensemble lors des réunions de concertation sur la place Clichy, qui est actuellement en travaux, et nous avions été interpellés à juste titre par nos concitoyens, quels que soient leurs arrondissement et quels que soient leurs lieux d?habitation, sur l'avenue de Clichy, sur l?avenue de Saint-Ouen. Nous avions décidé ensemble, d'un commun accord, en tout cas c'est le cas pour les élus du 17e et ceux du 18e plus concernés, de travailler en phasage, si je puis dire.

Nous avions dit que nous étudierions d'abord la requalification de l'avenue de Clichy, qui va de la place de Clichy à la Fourche justement. C'est en travaillant comme cela, par phasage, que nous pourrons concrètement être dans la mise en ?uvre.

J?y tiens comme vous, Monsieur BENESSIANO. Il est temps que nous puissions requalifier cette avenue, mais le mieux pour le faire, c'est que nous puissions faire un phasage et que nous tenions cet engagement que nous avions pris devant nos concitoyens des deux arrondissements, notamment à l'occasion des travaux de la place de Clichy.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Bien, je le mets aux voix.

Allez-y, Monsieur BENESSIANO.

M. Hervé BENESSIANO. - Juste en trois mots.

Concernant la requalification, qu?elle soit de l?avenue de Clichy ou de l?avenue de Saint-Ouen, je ne peux pas démentir les propos tenus par Annick LEPETIT à l?instant.

Je dis simplement que le phasage est obligatoire. Nous sommes d'accord et nous sommes en phase sur ce point entre les deux arrondissements, le 18e et le 17e, mais rien n?empêche d?avoir une vue globale du projet, et ensuite on phase au fil du temps, parce qu?on sait bien que c?est beaucoup d'argent, beaucoup d'investissement dans cette affaire.

C'est la raison pour laquelle nous demandons à avoir au moins une vue globale. Si on fait à la petite semaine, secteur par secteur, on risque de se rendre compte lorsqu?on arrivera aux portes, qu'en partant de la place de Clichy on n'aura plus de cohérence dans le principe au moins de la réflexion du projet dans sa globalité. C'est cela que l'on demande, c'est d'avoir au moins une réflexion globale, en sachant que le phasage prendra plusieurs années.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Vous le retirez ?

M. Hervé BENESSIANO. - On le maintient.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Monsieur GAREL, il y a une explication de vote.

M. Sylvain GAREL. - Effectivement, l?avenue de Clichy et l?avenue de Saint-Ouen sont deux des avenues les plus difficiles à vivre pour les riverains à Paris aujourd'hui. Cela fait des années que nous promettons que ces avenues soient requalifiées, soient refaites, surtout que la circulation automobile et la pollution y soient diminuées.

Alors, il y a plusieurs choses. D?abord, il y a le fait que l'arrivée du tramway, que l'on espère très prochaine, jusqu'à la porte d'Asnières devrait diminuer, comme cela a été fait dans le Sud, le flot de voitures qui s'engagent dans ces avenues et aussi faire en sorte que l'on réfléchisse, et je suis tout à fait d'accord avec ce qui vient d'être dit, à un plan de circulation qui réduise d?une façon très importante la circulation dans ces deux avenues, et dans la partie, en particulier, entre La Fourche et la place Clichy. Sinon, la place Clichy, que nous sommes en train de refaire, va devenir le bout d'un entonnoir et ce sera infernal pour tout le monde, y compris pour les automobilistes.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - C?était une explication de vote?

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 44 assorti d'un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est repoussé.