Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Dépôt de questions d'actualité.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2010


Mme Véronique DUBARRY, adjointe, présidente. - Mes chers collègues, je vous informe que six questions d'actualité ont été déposées.

La première émane du groupe U.M.P.P.A. Elle est relative "aux conditions de stationnement à Paris".

La deuxième est posée par le groupe Centre et Indépendants. Elle concerne "le 104 face à son avenir".

La troisième question, du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, est relative "à la suppression des allocations familiales en cas d'absence scolaire".

La quatrième émane du groupe "Les Verts". Elle est ainsi rédigée :

"Monsieur le Maire,

Vous avez présenté le mois dernier à la presse les premières esquisses d'un projet de réaménagement des voies sur berges de la Seine. Comme nous l'avons déjà déclaré, nous nous félicitons de vous voir enfin vous emparer de cette question.

Bien sûr, nous regrettons que le projet ait été élaboré dans un certain secret. Nous défendons depuis toujours l'idée qu'un urbanisme innovant doit être co-élaboré démocratiquement. Il nous semble, en effet, que le projet pourrait être consolidé et mieux soutenu si vous aviez associé, dès la phase de diagnostic et de conception, non seulement vos partenaires de la majorité municipale, mais également les citoyens.

Nous vous avions par ailleurs proposé, au mois de février dernier, le lancement d'un concours d'architectes et de paysagistes, susceptibles de faire émerger des propositions audacieuses et innovantes. Vous l'avez refusé, et nous le regrettons.

Mais pour "Les Verts", qui défendent depuis maintenant 10 ans l'idée d'une piétonisation progressive des voies sur berge, le projet constitue une première avancée qui doit être saluée. Une avancée qui mettra un terme, nous l'espérons, à une situation insoutenable, constituée par l'existence d'une véritable autoroute urbaine au c?ur de Paris, sur un site classé par l'Unesco au patrimoine de l'humanité.

Une avancée qui doit participer à l'adaptation du territoire parisien au dérèglement climatique, en restaurant le lien entre la cité et son fleuve, en renforçant le véritable corridor écologique que doit devenir la Seine et en contribuant à diminuer la pollution atmosphérique au c?ur de la cité.

Une avancée, enfin, qui doit s'inscrire en cohérence avec une politique de longue haleine, tournée vers un partage plus harmonieux de l'espace public, au profit des transports en commun et des circulations douces.

Ces orientations, nous les avons inscrites dans le plan de déplacements de Paris, que notre Assemblée a adopté en 2006. Le P.D.P. prévoit notamment que la reconquête des voies sur berges de la Seine s'accompagne d'une réduction du volume du trafic routier, et d'une augmentation de l'offre des transports en commun.

En conséquence, le réaménagement des voies sur berges ne peut se concevoir comme un projet isolé, mais doit s'intégrer dans un programme de requalification des quais hauts et de réaménagement des quartiers environnants.

Aussi souhaiterions-nous que vous nous apportiez des précisions sur les points suivants :

- Cet aménagement majeur du Centre de Paris s'inscrit-il dans le cadre de la mise en ?uvre du plan quartier centraux qui prévoit la fermeture des guichets du Louvre, le renforcement des navettes fluviales, l'augmentation du nombre du bus circulant sur les quais hauts, la création d'une vaste zone 30 sur le Centre de Paris? ?

- Prévoyez-vous un réaménagement des quais hauts, qui permettrait tout à la fois de minimiser les risques de report du trafic, de mettre en site propre, sur toute la longueur des quais, les lignes de bus qui y circulent, de faciliter les traversées piétonnes en élargissant les trottoirs, et d'achever les itinéraires cyclables ?

- Quelles seront les mesures préconisées pour permettre une augmentation de la fréquence de la ligne 1 du métro, qui doit être prochainement automatisée, ainsi qu'une amélioration du fonctionnement de la ligne C du RER ?

- Les opérations "Paris Respire" et "Paris Plage" seront-elles maintenues rive droite et étendues dans le temps et dans l'espace en bords de Seine, afin de permettre la réappropriation anticipée de l'espace public par les piétons et cyclistes ?

- Que soient précisées les modalités de la concertation des Parisiens sur ces aménagements."

La cinquième question d'actualité est posée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche. Elle est relative "au développement des pratiques de ventes improvisées autour du marché aux puces de Montreuil".

La dernière question, posée par M. Georges SARRE, est relative "à la solidarité de Paris avec le peuple grec".

Nous allons cesser là nos travaux pour ce matin, nous nous retrouverons à 14 heures 45.

Je vous souhaite un bon appétit.

La séance est suspendue.