Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007 DLH - DASES1G-Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer une convention avec la RIVP relative à l’attribution d’une subvention d’investissement pour son projet de création d’un centre d’hébergement d’urgence de 25 places situé 20, boulevard de Strasbourg et 26, rue de Château-Landon (10e), destiné à accueillir des jeunes hommes de 18 à 25 ans en situation de détresse et de difficultés sociales, prostitués ou en danger de prostitution. - Montant : 862.388 euros.

Débat/ Conseil général/ Mai 2007


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DLH - DASES 1 G concernant la signature d?une convention avec la R.I.V.P. relative à l?attribution d?une subvention d?investissement pour son projet de création d?un centre d?hébergement d?urgence de 25 places situé 20, boulevard de Strasbourg et 26, rue de Château-Landon (10e), destiné à accueillir des jeunes hommes de 18 à 25 ans en situation de détresse et de difficultés sociales, prostitués ou en danger de prostitution.

Madame TROSTIANSKY, vous avez la parole.

Mme Olga TROSTIANSKY. - Monsieur le Président, chers collègues, je tenais en quelques mots à dire ma satisfaction quant au lancement d?un projet de centre d?hébergement d?urgence à destination des jeunes hommes prostitués ou en danger de prostitution dans le 10e arrondissement.

C?est le premier centre. Il sera localisé boulevard de Strasbourg, à deux pas des gares du Nord et de l?Est, pour des jeunes venant de multiples points qui arrivent dans le 10e arrondissement, qui sont en rupture avec leur famille, dans des positions de vraiment très grande fragilité.

Ce projet va leur permettre de trouver une équipe à leur disposition pour un parcours de reconstruction.

Je voulais vraiment affirmer la volonté, la vocation de terre d?accueil du 10e arrondissement. Les élus du 10e arrondissement ont, en la matière, une politique de soutien sans faille des projets que conduisent notamment Mmes Gisèle STIEVENARD et Mylène STAMBOULI. Il existe d?autres centres d?hébergement d?urgence dans le 10e arrondissement, un centre d?hébergement et de réinsertion sociale, un hôtel social, rue du Buisson-Saint-Louis, et par ailleurs un certain nombre d?associations dont l?association ?Horizon? qui accueille également dans le 10e arrondissement des Parisiens ou des Parisiennes en grande difficulté.

Je voulais dire aussi à certains élus qui refusent les logements sociaux et les dispositifs d?hébergement d?urgence sur leur territoire que nous, dans le 10e arrondissement, nous nous félicitons et que nous espérons ainsi bâtir entre tous les Parisiens un lien social enrichissant et sans exclusive de revenus ou de parcours.

Un mot encore, vous avez choisi la norme haute qualité environnementale dans la réalisation de ce bâtiment par la R.I.V.P. et je pense vraiment que la réalisation de ce beau bâtiment, respectueux de l?environnement, est aussi un témoignage de considération pour ceux qui viendront l?habiter.

Un grand merci donc à toute l?équipe qui a travaillé pendant quelques années puisque ce projet date de 2002 et qu?il avance à grands pas pour permettre à ces jeunes prostitués d?y trouver un lieu.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame TROSTIANSKY.

Madame STIEVENARD, à ces remerciements, que répondez-vous ?

Mme Gisèle STIEVENARD, vice-présidente, au nom de la 6e Commission. - Monsieur le Président, chers collègues.

D?abord, je veux témoigner après Mme TROSTIANSKY du grand esprit d?ouverture du 10e arrondissement qui s?est toujours montré disponible pour accueillir des équipements sociaux. Il peut en effet servir d?exemple car nous avons besoin de solidarité concrète dans l?ensemble des arrondissements parisiens.

Depuis 2001, 105 places d?hébergement d?urgence et 142 logements en maisons-relais et résidences sociales pour des personnes démunies ont été programmées dans le 10e arrondissement. Nous posons ainsi des actes concrets, là, en l?occurrence, pour des jeunes qui arrivent très souvent autour de la gare du Nord et de la gare de l?Est, en grande souffrance, en grand danger, et qui vont trouver une prise en charge dans un lieu d?accueil de jour et en hébergement, ce qui est tout à fait essentiel pour eux.

Je veux donc simplement rappeler que les besoins sont criants sur l?ensemble de l?agglomération parisienne et nous n?insisterons jamais trop sur ce point. Il manque encore des places d?hébergement de qualité, respectant la dignité des personnes, notamment dans l?ouest francilien. Nous souhaitons vivement que la récente loi DALO qui a prévu de produire des places d?hébergement dans l?ensemble des communes, soit effectivement appliquée avec beaucoup de vigueur. En effet, les déséquilibres au sein de la Région restent encore tout à fait considérables.

S?agissant de l?action du Maire de Paris et de son équipe, nous poursuivrons l?effort avec détermination.

M. Christian SAUTTER, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH - DASES 1 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DLH - DASES 1 G).