Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DPE 102 - Signature d'une convention avec l'association L'Interloque pour l'attribution d'une subvention pour la réalisation d'une ressourcerie Paris Centre. Montant : 98.300 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2010


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DPE 102 : signature d'une convention avec l'association "L?Interloque" pour l?attribution d?une subvention pour la réalisation d'une ressourcerie à Paris Centre pour un montant de 98.300 euros.

La parole est à M. BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. Monsieur le Maire, merci.

Je voulais me réjouir du bon aboutissement de cette ressourcerie dans le Centre de Paris, située dans le 2e arrondissement mais ouverte à l?usage de tous les habitants des quatre arrondissements centraux : 1er, 2e, 3e et 4e.

C'est un travail que nous avons initié en début de mandature et qui va prochainement aboutir et je voulais remercier tous ceux qui y ont travaillé, les élus du 2e arrondissement, bien sûr, mais aussi François DAGNAUD et ses équipes, ainsi que Seybah DAGOMA, puisque vous savez qu'au-delà des questions de déchets, de recyclage et de réemploi, c'est aussi une structure qui permet d'employer des personnes en parcours d'insertion, mais l'essentiel du travail, c'est autour de la question de la gestion des déchets. Cette ressourcerie permet non seulement à la Ville d'économiser sur le coût de la collecte, mais aussi, de créer de l'emploi. Elle permet une ouverture sur l'extérieur, puisque ce qui est reconfiguré à partir des différentes collectes est remis à la vente et on trouve de très beaux objets à des prix abordables, des meubles ou des vélos beaucoup moins chers configurés à partir de plusieurs vélos qui ont été récupérés.

En outre, cette structure, qui sera gérée par l'association "L'Interloque", a une action de sensibilisation auprès du jeune public, puisque des scolaires peuvent être accueillis, et participent ainsi à toute l'éducation en matière de développement durable.

Donc, c'est une très bonne initiative, et je me réjouis que la Ville ait pu permettre à ce projet d'aboutir rue Léopold-Bellan, dans le 2e arrondissement. Nous en profiterons tous et vous aussi, Monsieur le Maire, cher Pierre, en tant qu'élu du 2e arrondissement, vous serez le bienvenu à cette inauguration qui, j'espère, aura lieu au printemps prochain.

Une dernière chose, c'est une délibération qui engage 98.000 euros de travaux, mais ensuite la structure est autoportée, elle s'autonomise et vit de sa propre activité et rémunère ses salariés grâce à la vente au public des objets qu'elle a reconfigurés.

Merci pour votre attention.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

La parole est à François DAGNAUD pour vous répondre.

M. François DAGNAUD, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Très rapidement, Jacques a quasiment tout dit.

Je voulais à mon tour remercier Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement, qui est un partenaire précieux sur ce projet de ressourcerie destinée aux arrondissements du centre de Paris et en l'occurrence, il s'est fait le porte-parole des quatre maires d'arrondissement et de l?ensemble des forces locales, et je suis heureux que l'on puisse avancer.

On est donc là sur la thématique et la problématique du réemploi, qui est un des gisements à mobiliser pour diminuer le poids de nos poubelles et le coût environnemental et financier du traitement des déchets parisiens.

Donc, c'est une façon de jeter utile et propre pour nos concitoyens ; c'est aussi une façon de proposer à ceux de nos concitoyens qui ont des difficultés à boucler les fin de mois de s?approvisionner sur des produits durables à moindre coût, et puis, dernier étage de cette fusée vertueuse, c'est ce qui a amené Jacques à saluer l'engagement de Seybah DAGOMA, c?est aussi une façon de proposer de l?accès à l?emploi dans le cadre de l'insertion pour des publics qui, a priori, ont un accès plus compliqué que d'autres à l'emploi. C?est donc gagnant à tous les étages.

J'espère que nous aurons l'occasion d'accompagner d'autres projets. Je pense notamment à celui sur lequel, d'ores et déjà, nous travaillons sur un secteur très différent de Paris, du côté de la porte de Montreuil, à la demande de Frédérique CALANDRA et avec le soutien du Président Jean-Pierre CAFFET.

On est là sur une autre problématique mais il faut qu'à chaque fois, les projets s'adaptent à leur territoire d'inscription, et ce sera le cas aussi porte de Montreuil, mais c'est dès aujourd?hui le cas sur les 1e, 2e, 3e et 4e, et nous en sommes tous très heureux.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPE 102.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DPE 102).

Vous avez entendu l'invitation du maire du 2e à venir à l?inauguration au printemps ; vous y êtes sans doute tous invités.