Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DDEEES 298 - Subvention à l'association des commerçants du Haut-Montmartre (18e) pour les illuminations de fin d'année 2010. Montant : 9.400 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2010


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DDEEES 298.

La parole est à Sylvain GAREL. Il s'agit d?une subvention à l'association des commerçants du Haut-Montmartre pour les illuminations de fin d?année.

M. Sylvain GAREL. - Merci, Monsieur le Maire.

C'était une intervention très courte, simplement pour féliciter les commerçants du Haut Montmartre, d?abord pour les illuminations qu?ils font depuis maintenant trois ans, mais surtout pour avoir respecté les recommandations d'un v?u que nous avons fait adopter, dans le 18e et au Conseil de Paris, de ne pas commencer les illuminations avant le début décembre.

Effectivement, l?association des commerçants du Haut Montmartre a inauguré ses illuminations le 7 décembre. Ils ont donc largement respecté cette réglementation. Cela me permet à côté de cela de dénoncer ceux qui, comme par exemple les commerçants du Poteau, ont commencé dès le 10 novembre à éclairer leur rue alors que nous avons adopté un v?u pour que les illuminations ne commencent pas avant le 1er décembre, pour éviter un gaspillage mais aussi un détournement complet des fêtes de fin d?année avec pour effet que dans certains quartiers on illumine, du 1er décembre au 1er février, c?est-à-dire pendant plus de trois mois, les rues.

Je pense que notre Ville doit maintenant passer à une deuxième phase par rapport aux associations de commerçants, et dire que nous conditionnons nos subventions au fait que soient respectées ces limites que nous avons données, c?est-à-dire du 1er janvier jusqu'à la semaine qui suit les soldes de janvier, c?est-à-dire la mi-janvier. Je pense que les associations qui ne respectent pas cette règle devraient se voir privées de tout ou partie de leurs subventions.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme Lyne COHEN-SOLAL.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 2e Commission. - Merci.

Je vais faire comme Sylvain GAREL, je vais féliciter les commerçants du Haut Montmartre pour les illuminations, pour la peine qu'ils prennent d?organiser ces festivités et pour respecter aussi les dates que nous indiquons par lettre. Nous envoyons des lettres pour confirmer les subventions dans lesquelles nous notons, de manière extrêmement explicite, le fait que ces illuminations doivent avoir lieu seulement en décembre et janvier.

Evidemment, nous ne pouvons pas procéder par oukase, décréter depuis l'Hôtel de Ville que c'est comme cela et pas autrement. Moi, je compte aussi sur les maires d'arrondissement pour en débattre avec les associations de commerçants.

Ce sont les maires d?arrondissement qui nous donnent des avis sur les associations qui méritent d'être aidées. Je trouve qu'il est normal aussi que, par arrondissement, les choses soient faites de manière organisée.

C?est vrai que je trouve un peu dommage d'illuminer dès le 15 novembre, mais souvent les associations de commerçants se basent sur les grands magasins qui ne sont absolument pas subventionnés par la Ville et qui font ce qu'ils veulent.

Nous le redisons et nous allons le redire. Simplement, nous n'intervenons que pour 30 % dans le prix de ces illuminations, le reste étant assumé par les associations de commerçants.

Nous allons donc le redire, comptez sur nous, mais je pense que les maires d'arrondissement pourraient aussi en parler avec les associations de commerçants qu'ils connaissent afin que les choses soient plus coordonnées, mais je suis d'accord avec vous sur le fond.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 298.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DDEEES 298).