Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu pour un "Arbre de Noël" équitable et durable déposé par le groupe E.E.L.V.A.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2010


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Le v?u n° 55, pour un "arbre de Noël" équitable et durable, a été déposé par le groupe E.E.L.V.A.

Madame FOURNIER, vous avez la parole.

Mme Danielle FOURNIER. - Pour le groupe "Europe Écologie - Les Verts et Apparentés", l?A.G.O.S.P.A.P. est bien connue : c?est l?association qui a pour mission de gérer les loisirs, les vacances et les prestations sociales au profit du personnel, et notamment l'arbre de Noël, avec les jouets et les spectacles à destination des enfants du personnel de la Ville et du Département.

Or, dans le catalogue arbre de Noël 2010 de l?A.G.O.S.P.A.P., les jeux et jouets proposés sont pour la plupart fabriqués à bas coût en Asie, et ne figure aucun article issu du commerce équitable, de plus, le seul spectacle offert est un spectacle de cirque traditionnel.

Outre cela, les chèques-cadeaux qui sont proposés lorsque aucun des cadeaux ne convient aux familles sont uniquement utilisables dans certaines grandes enseignes, et pas dans les réseaux de consommation responsable ou de commerce équitable, ce qui est contraire à la démarche de la Ville en terme de prise en compte des critères environnementaux et sociaux.

C'est pourquoi nous avons déposé ce v?u, qui propose quatre points :

- Que la gamme de jouets propose des jouets équitables et durables ;

- Que les lots soient revus, et notamment soient plus petits pour permettre l'ouverture à une plus large concurrence et notamment la participation de petites structures ;

- Que les chèques-cadeaux soient étendus à d'autres enseignes ;

- Et enfin, et Christophe GIRARD, je pense, me soutiendra, que le soutien à la création contemporaine et au spectacle vivant soit vraiment mis en ?uvre dans le spectacle offert aux enfants.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame la Présidente.

Je donne la parole, pour vous répondre, à Mme ERRECART.

Mme Maïté ERRECART, adjointe. - Comme vous le rappelez effectivement, la convention pluriannuelle qui nous lie à l?A.G.O.S.P.A.P. et qui définit les engagements réciproques de la Ville de Paris et de l?A.G.O.S.P.A.P. prévoit déjà la prise en compte de critères environnementaux et sociaux pour les prestations que l?A.G.O.S.P.A.P. délivre.

Elle prévoit aussi que, pour ce qui concerne le spectacle, l'association tiendra compte de la politique culturelle de la Ville de Paris, c'est-à-dire le soutien au spectacle vivant et la promotion de la création contemporaine.

La question n'est donc pas tant une modification de la convention puisque ces éléments sont parfaitement indiqués.

Pour autant, la question qu?il faut poser, ce sont effectivement les pratiques et les usages qui en résultent.

De ce point de vue-là, on peut dire que les choses évoluent, mais effectivement, il y a encore des progrès à accomplir.

L'appel d'offres pour l'achat des jeux et jouets lancé en 2009 inclut, en effet, un cahier des charges qui précise que les sociétés qui présentent les produits doivent respecter les droits de l'Homme et de l'Enfant et, par ailleurs, cette année, suite à l'appel d'offres, la commission a retenu un prestataire pour une sélection de jouets en bois. Même si ce n'est pas du commerce équitable, l'A.G.O.S.P.A.P. introduit des jouets plus respectueux de l'environnement.

Pour ce qui concerne le spectacle, je dois dire que le choix des administrateurs a, là aussi, progressé. Cela dit, l'année dernière, les administrateurs avaient proposé deux spectacles dont l'un assez traditionnel et l'autre plus moderne et l'A.G.O.S.P.A.P. a reçu un satisfecit 100 % sur le spectacle traditionnel qui est un spectacle de cirque et beaucoup moins sur le spectacle plus contemporain.

C'est la raison pour laquelle, cette année, l'association est revenue sur un spectacle un peu traditionnel.

Cela dit, il faut toujours s'améliorer. Vous proposez que les critères de la convention soient encore mieux pris en compte dans les appels d'offres à venir et j'en conviens. C'est la raison pour laquelle je donne un avis favorable à votre v?u, en vous demandant, non pas de transformer la convention, mais de demander qu'au vu de la convention, les pratiques évoluent encore plus.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u avec un avis favorable de l'Exécutif après amendement.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté. (2010, V. 308).