Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l'association "Premiers de cordèvemente".

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2010


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Le v?u n° 103 déposé par le groupe U.M.P.P.A. est relatif à l?association "Premiers de cordée".

Je donne la parole à M. MENGUY, pour une minute.

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u tient à attirer l'attention sur la situation difficile dans laquelle se trouve l'association "Premiers de cordée" compte tenu de l'incendie qui a eu lieu sur l'îlot Bichat et compte tenu également que leurs locaux sont à proximité et avec des conséquences qui les empêchent de mener à bien leur activité.

Je tiens surtout à saluer le travail, l'engagement et vraiment le dévouement de cette association qui a vocation à initier la pratique du sport dans l'hôpital et du handisport à l'école. Ils font vraiment un travail remarquable, je me souviens notamment d'une action qu'ils avaient faite dans un collège du 15e arrondissement. Je crois que toutes et tous nous pouvons ici saluer une association qui est vraiment au service des plus jeunes et au service du sport et de l'accession au sport pour tous.

Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. Monsieur MANO ?

M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Bien évidemment, nous sommes sensibles au travail remarquable que fait cette association.

Néanmoins, une fois que l'on a dit cela, ce n'est pas la première fois que des propositions concrètes de locaux ont été proposées à cette association, et j'ai le regret de constater que cette structure a jusqu'à ce jour toujours rejeté les propositions qui lui ont été faites.

D'abord, une proposition, dès la prise ne main par cette association de cet îlot avait été faite, il y a plusieurs années de cela.

Paris Habitat, dans le contexte de son rôle sur le secteur a fait 4 propositions concrètes à cette structure.

100 mètres carrés 34 rue de la Solidarité, refusé car trop éloigné du centre de Paris.

Rue des Rigoles, 102 mètres carrés, refus car quartier jugé trop peu sûr pour le personnel.

Rue Dunois, local jugé trop petit, 85 mètres carrés (aujourd'hui ils occupent 36 mètres carrés).

Je n'insiste pas, un autre dans le 13e arrondissement a aussi été refusé.

Paris Habitat, pour en sortir, a proposé une indemnisation à cette structure qui l?a acceptée, à hauteur de 44.000 euros, ce qui n'est pas rien, et maintenant on vient nous dire, on voudrait aussi un local.

Compte tenu du rôle important et incontestable de cette association, l'ensemble des bailleurs est mobilisé aujourd'hui pour trouver une solution mais on ne peut pas avoir et l'indemnisation et le local, et donc, il faudra trouver la solution adaptée, à la fois conforme à la surface qu'ils occupent aujourd'hui à un prix compatible pour le bailleur et pour l'association. Ceux-ci, me semble-t-il, devraient trouver une solution, nous nous efforçons de trouver une solution le plus rapidement possible, mais je tenais aussi à décrire le contexte dans lequel depuis de nombreux mois, voire années, nous essayons de trouver une solution avec cette structure.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.