Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DVD 236 - Communication du bilan annuel d'avancement du projet d'extension du tramway T3 à Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2010


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à la 3e Commission et nous examinons le projet de délibération DVD 236 : communication du bilan annuel d?avancement du projet d?extension du tramway T3 à Paris.

La parole est à Mme PIGEON pour cinq minutes.

Mme Frédérique PIGEON . - Monsieur le Maire, je vous remercie.

En juillet 2009, notre Assemblée a autorisé le Maire à prendre toutes décisions concernant la mise en ?uvre de l'extension du tramway T3.

Comme il s'y est engagé, le Maire présente chaque année le bilan d?avancement des marchés passés ou à passer.

Du côté du 18e, nous regardons ce bilan avec beaucoup d'attention pour deux raisons majeures.

Première raison : la porte de la Chapelle et le quartier de la Chapelle se trouvent à l?extrémité de ce nouveau tronçon de 14,5 kilomètres carrés, vous comprenez notre impatience, et nous constatons, à la lecture de ce bilan, avec satisfaction que l'extension est en phase opérationnelle. Commencé en 2009, fin 2010, le dossier est notoirement avancé sur les lots de travaux, sur les retombées emploi via les clauses d'insertion, sur les premiers travaux d'ouvrages d'art, sur les actions de communication aux riverains, sur l'action de recyclage et de réutilisation des pavés et ordures qui vient de nous valoir le prix Territoria d?or décerné par l?Observatoire national de l'innovation publique, et le planning et l'enveloppe sont respectés.

La mise en service s'approche à grands pas et nous nous en félicitons. Seul regret : l'État, qui après avoir financé 16 % du premier tronçon, se désolidarise de cette extension jusqu'à la porte de la Chapelle et donc ces ouvrages reposent uniquement sur la Ville de Paris et la Région Ile-de-France.

Deuxième raison de notre intérêt marqué pour cette communication annuelle : d'autres quartiers populaires ont besoin de ce tramway, dans le 18e mais pas seulement.

En effet, le succès du tramway mis en place en 2006 est patent, plus de 100.000 usagers par jour, soit le double de ce que peut emporter l'ancien bus, des usagers parisiens et franciliens.

A ce titre, nous pensons tous les jours aux quartiers qui ne sont pas encore concernés par ce deuxième tronçon et qui attendent avec impatience son prolongement jusqu'à eux : porte des Poissonniers, porte de Clignancourt, porte de Montmartre, porte de Saint-Ouen et, ne soyons pas chauvins, jusqu'à la porte d'Asnières.

Aussi, notre élément de satisfaction est que la Ville va plus loin et s'engage avec la Région, mais nous déplorons, là encore, le désengagement de l?État.

Aussi, je souhaiterais interroger Mme LEPETIT, Mme la Maire, sur les raisons que nous aurions ou non d?espérer un réengagement financier de l?État concernant ce tramway : avons-nous quelques bonnes nouvelles à apporter aux habitants et, accessoirement, aux contribuables de nos quartiers ?

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste, radical de gauche et apparentés, Communiste et élus du Parti de Gauche et EELVA).

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme LEPETIT pour vous répondre.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Merci, Monsieur le Président.

En effet, cette communication est importante, puisqu'il s'agit de faire le bilan annuel d'avancement du projet d'extension du T3 et c'est, bien sûr, comme vient d'ailleurs de le faire Frédérique PIGEON, l'occasion d'en parler.

Fin 2010, la majorité des travaux concessionnaires sont terminés. Je tiens d'ailleurs à préciser que les clauses sociales sont respectées par les titulaires du marché.

Nous aurons d'ailleurs - là aussi, c'est une information que je donne à l'ensemble du Conseil - une exposition qui se tiendra dans le XXe au Pavillon Carré de Baudouin faite par des artistes qui sont chargés de suivre les chantiers du tramway. Je vous invite à aller voir cette exposition qui aura lieu au cours du premier trimestre 2011.

J'en profite aussi pour dire qu'en matière environnementale la Ville a mis en ?uvre une installation industrielle dédiée au recyclage des pavés et des bordures qui sont enlevés le long du tracé pendant les travaux, en vue, bien sûr, de leur réutilisation sur le chantier et que, cela a été souligné par Frédérique PIGEON, la Ville a reçu récemment un prix de l'Observatoire national de l'innovation publique.

Sachez également que nous faisons un suivi de chantier hebdomadaire. Un comité de pilotage se tient également une fois par mois avec le partenaire financier, puisqu'il n'y en a qu'un, et j'en profite pour vous répondre, Madame PIGEON, qu'à l'heure qu'il est, il n'y a qu'un partenaire financier auprès de la Ville : la Région, qui est très investie à la fois pour le prolongement du tramway jusqu'à la porte de la Chapelle, mais aussi au-delà. Nous commencerons d'ailleurs, en ce qui concerne l'au-delà, les réunions publiques dans les arrondissements concernés, le 18e arrondissement ainsi que le 17e, et les communes voisines, Saint-Ouen et Clichy, à la fin du mois de janvier prochain.

Là aussi, comme pour le prolongement jusqu'à la porte de la Chapelle, la suite du tramway, si je puis dire, n'intéresse pas encore l'État, puisqu'il ne nous a toujours pas répondu. Mais vous avez raison, Frédérique PIGEON, il faut continuer à le lui demander, d'autant qu'il est intéressé par la Z.A.C. Cardinet-Batignolles dans le 17e arrondissement et que la desserte en transports en commun devrait quand même lui faire répondre positivement, pour venir en aide aux collectivités locales.

Voilà, je tenais à préciser ce type de choses.

Concernant les travaux, le planning et l'enveloppe financière sont respectés. Nous pourrons donc, avant bien évidemment l'inauguration du tramway, revenir à nouveau sur l'avancement du projet.

Je pense que c'est important que, au-delà des maires d'arrondissement qui sont concernés par les travaux, le Conseil dans son ensemble puisse être informé des étapes d'un projet de tramway qui, à ce jour, est le seul à connaître cette ampleur en Europe.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire.

C'est une communication, il n'y a pas de vote, dans tous les cas merci beaucoup de nous avoir donné toutes ces informations concernant le tramway.