Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DRH 38 - Création d'un emploi de directeur des achats.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2009


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du projet de délibération DRH 38 concernant la création d'un emploi de directeur des achats.

La parole est à M. ALPHAND.

M. David ALPHAND. - Merci.

Mon intervention fait suite aux échanges que nous avons eus en 1ère Commission la semaine dernière, et qui ne se sont pas avérés concluants puisque M. GAUDILLÈRE n'avait pas été en capacité de me répondre la semaine dernière. Peut-être que Mme ERRECART le sera aujourd'hui.

Il s'agit d'une question importante puisque ce projet de délibération renvoie à la création d'une direction des achats. Or, le premier acte fort de cette Direction des Achats et le premier achat qu'elle va réaliser, c'est un achat de compétence, en l'occurrence l'achat de la compétence d'un directeur.

Alors, la première question concernant cet achat de compétence, est quel est le support budgétaire dédié à ce poste de direction ? Comment est-il gagé, s?il l?est ? Est-ce une création de poste purement et simplement ? Est-ce que l'on va ajouter un nouveau directeur dans l'organigramme de la Ville de Paris ou est-ce que l'on en supprime un autre ailleurs ?

Ce n'est pas une question qui est insignifiante, au contraire parce que nous devons tenir la dépense budgétaire, plus encore en période de crise. Malgré toutes nos recherches dans les documents budgétaires qui nous ont été soumis, nous n'avons pas trouvé trace ailleurs de cette création d'un poste de directeur des achats, y compris dans la délibération dont je vais donner la référence parce qu?elle est importante : la DF DRH 2009-55 et le projet de délibération emploi.

Il y a là, nous semble-t-il, mais peut-être me contredirez-vous dans quelques instants, Madame ERRECART, un manque de transparence de la part de l?Exécutif.

Deuxième point - en effet, ma question en comportera trois - l'exposé des motifs de ce projet de délibération évoque une structuration en termes de personnels. Tout à fait, en toute simplicité, je vous dirai que j'ai un peu de mal à comprendre ce que veut dire une "structuration en termes de personnels". J'aimerais que cet exposé des motifs présente clairement les effectifs qui seront consacrés à cette Direction des Achats.

En clair, va-t-on créer de l'emploi ou est-ce que l'on va réussir à économiser certains postes budgétaires grâce à cette création de Direction des Achats ? C'est donc ma deuxième question qui porte sur les effectifs.

Et la troisième question : comment va être mesurée, va être évaluée la performance de cette Direction des Achats ? Et les échanges que nous avons eus en 1ère Commission la semaine dernière, nous amènent à faire une proposition concernant les indicateurs de performance. Ils ont été en réalité livrés par l'intervenant que l?Exécutif nous a proposé d'écouter la semaine dernière, mais celui-ci a indiqué que les espérances de gains en 2010 pourraient être de 7 à 9 millions d'euros, grâce à cette Direction des Achats, en 2011 de 22 à 26 millions d'euros et en 2012 de 54 à 62 millions d'euros.

Ce sont des espérances de gains très significatives, si on les rapporte aux efforts éperdus pour économiser 23 millions en dépenses de fonctionnement, qui est le plan d'économie budgétaire proposé dans sa grande largesse par l?Exécutif parisien. On regrette, quand on voit ces 23 millions d'euros, que la Direction des Achats n'est pas été créée plus tôt. C'est donc cette batterie d'indicateurs de performance que nous souhaitons pouvoir examiner lors des prochaines débats budgétaires.

Merci.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Monsieur ALPHAND.

La parole est à Mme Maïté ERRECART pour vous répondre.

Mme Maïté ERRECART, adjointe, au nom de la 2e Commission. - D'abord, je vais vous répondre sur la question du support budgétaire. Nous avons à l'heure actuelle 38 supports budgétaires pour les directeurs et 37 sont utilisés. Il y a donc un poste libre et c'est ce poste qui accueillera le nouveau directeur des achats.

Pour ce qui est de la question du déploiement de cette Direction des Achats, d'abord je rappelle que cette nouvelle direction présente un enjeu extrêmement important, puisqu'elle assure, à terme, à peu près 1,5 milliard d'achats. C'est donc un volume extrêmement important qui va permettre à la Ville de mieux négocier ses achats.

Ce qui a été prévu, du point de vue de la constitution de cette direction, c'est effectivement de la former par étape, car il s'agit évidemment d'assurer une continuité des prestations, et donc il ne faut pas prendre trop de risques en la matière.

Nous avons décidé effectivement de déployer cette direction des achats en trois étapes. L'objectif cible des effectifs est de l'ordre de 280 personnes, mais dans un premier temps la première vague va simplement concerner à peu près une centaine de personnes. C?est 100 à 110 personnes, puisqu'en fait on s'est limité notamment à des achats qui vont concerner la formation, par exemple, mais également à toutes les acquisitions qui étaient déjà concentrées en grande partie à la DALIAT et qui concernaient les questions de bureautique, de papier et toute une série de prestation de ce type.

Donc, nous avons une démarche ambitieuse mais néanmoins pragmatique et prudente puisque je vous dis que nous envisageons donc de déployer la Direction des Achats sur trois ans. La première phase va se mettre en place dès le 1er octobre sous la forme du transfert d'un certain nombre de personnels qui se consacrent aujourd?hui à cette tâche dans les directions concernées.

Évidemment, c'est tout un processus de discussion que nous avons eu avec les agents et leurs représentants, car cela perturbe, on peut le comprendre tout à fait, et cela percute les organisations existantes.

Nous avons eu des discussions, des échanges, soit dans le cadre de comités de suivi, soit dans le cadre de C.T.P. central de la Ville ou de C.T.P. de direction.

Les personnels ont été sollicités pour rejoindre cette direction des achats. 80 % ont accepté de se rendre dans cette direction des achats ; 20 %, pour des raisons diverses, ont préféré s'orienter autrement. Nous compléterons les effectifs de cette direction donc en faisant appel à candidature.

Dernière chose que vous évoquez, troisième question, la question de l'évaluation des performances.

Effectivement, l'indicateur que vous avez cité, à savoir la perspective que nous puissions faire des économies substantielles dans la création de cette direction, c'est bien sûr un des indicateurs, mais je pense que nous en aurons d'autres. Ces indicateurs-là sont en cours d'élaboration.

Vous savez par exemple que nous avons le souci d'être tout à fait performants du point de vue des marchés avec les P.M.E., donc un indicateur portera certainement sur ce point et il y aura aussi des indicateurs dans la qualité de nos relations avec les fournisseurs, puisque tout cela vise à ce que nous ayons une politique encore plus correcte vis-à-vis de nos fournisseurs.

Vous souhaitez effectivement être informés de ces indicateurs de performance, donc je m'engage au nom de l?Exécutif, dès que nous serons au point et dès que la direction sera en place, pour vous les adresser.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DRH 38.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2009, DRH 38).