Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

16 - 2002, DASCO 29 G - Approbation d'un projet de convention entre la Région d'Ile-de-France et le Département de Paris relative au fonctionnement, aux grosses réparations et à l'équipement des lycées-collèges constituant des ensembles immobiliers. - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer ladite convention

Débat/ Conseil général/ Novembre 2002


Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DASCO 29 G concernant la signature d'une convention entre la Région d'Ile-de-France et le Département de Paris relative au fonctionnement, aux grosses réparations et à l'équipement des lycées-collèges constituant des ensembles immobiliers.
La parole est à Mme Dominique BAUD.
Mme Dominique BAUD. - Madame la Présidente, chers collègues, la Ville de Paris accorde des aides financières afin de mettre en place des structures de soutien scolaire plus particulièrement aux élèves du primaire et aussi aux collégiens de 6e et de 5e. La demande des parents de 4e et des élèves eux-mêmes est de plus en plus fréquente et le soutien scolaire à ce niveau d'études s'avère de plus en plus nécessaire. La difficulté de cette classe, la fragilité de bon nombre de pré-adolescents, doit nous conduire à réfléchir à des solutions.
Des aides de ce type ont semble-t-il été mises en place et financées par le Conseil général des Hauts-de-Seine, donc je profite de la réflexion sur le budget de fonctionnement des collèges et des lycées pour demander s'il est possible de prévoir la création d'un budget spécifique pour créer des structures de soutien scolaire qui seraient plus spécifiquement mises en place pour les élèves de 4e, voire de 3e afin de leur permettre ainsi d'accéder au lycée dans de meilleures conditions.
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs du groupe U.M.P.).
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à M. FERRAND pour vous répondre.
M. Eric FERRAND, au nom de la 7e Commission. - Merci, Madame la Présidente.
Nous sommes un peu loin du sujet de la délibération puisque, faut-il le préciser, il s'agit d'apporter des précisions très importantes à la convention signée le 17 janvier 1986 entre la Ville et la Région pour le financement, le fonctionnement et l'investissement des lycées et collèges, c'est-à-dire des 31 ensembles immobiliers que compte la Ville de Paris.
Mais vous posez une question très importante, qui est celle du soutien scolaire, je dirai plutôt de l'aide à la scolarité, pour les élèves. Je m'empresse de vous dire tout d'abord pour vous répondre que nous ne saurions nous substituer au devoir de l'Etat, qui est un devoir d'enseignement pour apporter le soutien scolaire aux élèves mais il est vrai que nous avons engagé une réflexion d'aide à la scolarité après les heures de classe, notamment en élémentaire, avec le dispositif "coup de pouce" que nous initierons dans une centaine d'écoles à partir du mois de décembre prochain.
Et nous réfléchissons aujourd'hui dans les collèges à un dispositif qui tournerait autour du même concept dans un cadre périscolaire mais nous ne sommes pas restés les mains dans les poches, parce qu'il existe déjà des choses dans les collèges. Par exemple l'action-collégiens qui est une action extrêmement importante, qui profite à plus de 5.000 élèves à Paris. Il y a également pour les classes de 6e le chèque-livres que nous avons mis en place avec le Rectorat et cela fonctionne très bien et ce sont plus de 2.200 élèves qui en profitent.
Voilà la réponse que je peux vous faire aujourd'hui en vous précisant qu'avec le Rectorat nous réfléchissons effectivement à d'autres dispositifs possibles, si tant est que l'Académie veuille bien mettre les moyens indispensables pour cela. Nous réfléchissons également à des dispositifs dans le cadre des petites et grandes vacances avec une ouverture du périscolaire par exemple dans les collèges parisiens.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 29 G.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DASCO 29 G).