Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

168 - 2003, DVD 264 - Approbation du principe de délégation de service public pour l'entretien et l'exploitation du parc de stationnement "Concorde" situé sous la place de la Concorde (8e) pour une durée de 2 ans. - Autorisation à M. le Maire de Paris de lancer la consultation, et d'accomplir tous les actes préparatoires à la passation du contrat de délégation sous forme d'affermage

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du projet de délibération DVD 264 concernant l'approbation du principe de délégation de service public pour l'entretien et l'exploitation du parc de stationnement "Concorde" situé sous la place de la Concorde, 8e arrondissement.
Madame DOUVIN, vous avez la parole.
Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.
Je suis étonnée de la gestion de ce dossier de renouvellement du parc de stationnement "Concorde". Voici pourquoi :
La Ville occupe aujourd'hui pour le service de la régie et de la collecte du stationnement payant une surface de 800 mètres carrés, qui comprend 24 places de stationnement. Apparemment, une décision n'est pas prise quant au maintien ou non dans les lieux de ce service.
Sur le fond des choses, je m'étonne qu'une décision ne soit pas prise sur le devenir de ce service puisque cela fait près d'un an, maintenant, que les horodateurs fonctionnent à carte et que, par conséquent, la Ville ne collecte plus de pièce. Moyennant quoi, comme jusqu'à présent cette surface n'est pas comprise dans celle qui fait l'objet de la présente concession, il nous est proposé de repousser la procédure normale de lancement pour retenir le futur délégataire et d'avoir recours à un affermage, un peu exceptionnel, de courte durée de deux ans.
Je voudrais connaître les raisons de ces hésitations quant au maintien dans cet espace, central et rare, d'un service qui pourrait vraisemblablement être installé ailleurs. Je voudrais aussi être rassurée quant à l'affectation future de cet espace de 800 mètres carrés dans un endroit dont la situation au centre du quartier des affaires est tout à fait exceptionnelle et où les besoins de stationnement son évidents.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur Denis BAUPIN, vous avez la parole.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Madame DOUVIN, vous avez bien compris quel était l'essentiel de la question. Si ce projet de délibération porte sur un délai de deux ans, c'est pour permettre à la Ville de décider de l'affectation de ces locaux puisque le service des horodateurs n'en a plus besoin. Il s'agissait en fait de locaux pour les personnels chargés de relever les pièces dans les horodateurs. Il n'y a donc plus, dorénavant, de paiement par pièces dans ces machines.
La question qui se pose aujourd'hui à nous est celle de savoir si nous devons utiliser ces locaux et ces emplacements pour faire du parking, ce qui pourrait se justifier vu la demande dans le quartier ou pour d'autres services municipaux qui pourraient aussi être intéressés par l'utilisation de cet emplacement dont vous avez bien souligné le potentiel au c?ur même de Paris sur la place de la Concorde. Voilà l'objet de la réflexion sur laquelle nous n'avons pas encore arrêté notre position.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 264.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DVD 264).