Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

128 - QOC 2003-797 Question de Mme Annick LEPETIT et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris sur le fonctionnement des services de la propreté dans le 17e arrondissement, particulièrement dans le quartier des "Epinettes"

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2003


Libellé de la question :
"Un barème de la propreté de Paris a été communiqué courant septembre. Au-delà des chiffres qui sont présentés, Mme Annick LEPETIT et les membres du groupe socialiste et radical de gauche tiennent à alerter M. le Maire de Paris sur le quotidien subi par de nombreux habitants des Epinettes dans le 17e arrondissement.
En effet, ces derniers sont exaspérés par l'état permanent de saleté dans lequel se trouve leur quartier, triangle délimité par le périphérique au Nord et les avenues de Clichy et de Saint-Ouen. Leur colère est d'autant plus grande qu'ils constatent une grande différence de traitement entre les quartiers qui composent l'arrondissement. Ils dénoncent notamment l'existence d'une véritable "barrière entre l'Est et l'Ouest du 17e".
En conséquence, Mme Annick LEPETIT et les membres du groupe socialiste et radical de gauche souhaiteraient obtenir quelques précisions sur le fonctionnement de la propreté dans cet arrondissement. Ils pensent notamment aux horaires et jours de passage pour le ramassage des poubelles d'immeubles, le plan et la fréquence du nettoyage de rues, la carte de sectorisation des poubelles de rues ainsi que la répartition des moyens humains et mécaniques. Sur ce dernier point, ils souhaiteraient savoir comment envisager, en tout état de cause, une répartition optimale de ces moyens sur l'arrondissement.
Enfin, Mme Annick LEPETIT et les membres du groupe socialiste et radical de gauche aimeraient connaître les moyens prévus dans le 17e arrondissement pour informer les habitants du fonctionnement de la propreté, et alors que le baromètre de la propreté montre aujourd'hui une dégradation dans cet arrondissement, quelles sont les actions qui peuvent être envisagées pour les sensibiliser à cette thématique."
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"Les récentes conclusions du baromètre de la propreté montrent que l'opinion des riverains du 17e arrondissement n'évolue pas favorablement.
Le quartier des Epinettes n'est aucunement délaissé par les Services de propreté qui s'attachent, au contraire, à développer in situ des moyens humains et mécaniques renforcés. Dans le cadre de leur réorganisation, les Services de la propreté développent le travail en roulement qui permet une meilleure couverture des quartiers à fort renouvellement de salissures, tels les secteurs de l'avenue de Clichy et Saint-Ouen, en après midi et le week-end.
Le programme de nettoiement de ce secteur prévoit un balayage six jours sur sept et deux lavages hebdomadaires. La collecte des ordures ménagères a lieu chaque jour (à l'exception du 1er mai) entre 6 heures et 11 heures 30 et le retrait des objets encombrants, abandonnés plus ou moins anarchiquement sur la voie publique, est opéré du lundi au samedi entre 6 heures et 20 heures 30.
Malgré ce niveau de prestations, le quartier des Epinettes souffre d'une reconstitution rapide du niveau de salissure directement liée au comportement incivique d'un certain nombre d'usagers de l'espace public.
C'est pourquoi, en complément d'actions de communication conduites à l'échelle de la Capitale, telle la campagne d'affiches qui a eu cours au mois de septembre dernier, de nombreuses campagnes de sensibilisation localisées sont organisées par les Services locaux de propreté, à l'issue desquelles des opérations de répression d'envergure sont conduites par le Centre d'action pour la propreté de Paris.
Parmi les actions de sensibilisation à venir dans le quartier des Epinettes, citons :
- la remise de documents aux gardiens d'immeuble, boitage d'informations, pose d'affichettes passage Saint-Michel, rues Saint-Jean, Dautencourt, Davy, Sauffroy et rue des Apennins ;
- la pose d'un panneau sur la collecte des objets encombrants impasse Naboulet, angle des rues Davy et Guy-Môquet et rue Saint-Jean en octobre ;
- des actions de communication dans les écoles, notamment Cité des Fleurs et rue du Capitaine-Lagache, et auprès des commerçants rues Guy-Môquet, Legendre, de la Jonquière, avenues de Saint-Ouen et Clichy ;
- des animations de rue avenue de Clichy, à proximité du métro Guy-Môquet, à l'angle des rues Davy et Guy-Môquet prévues au mois de novembre 2003.
La meilleure façon de faire évoluer positivement la propreté dans le 17e arrrondissement et tout particulièrement dans le quartier des Epinettes, serait d'arriver à la signature d'un contrat de service avec la mairie d'arrondissement permettant de mieux cibler les priorités et de mieux définir l'affectation des moyens."