Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

152 - 2003, DAC 433 - Approbation du principe de réalisation des travaux d'aménagement des locaux annexes et équipements techniques du Temple de Pentemont (7e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2003


M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DAC 433 concernant une approbation du principe de réalisation des travaux d'aménagement des locaux annexes et équipements techniques du Temple de Pentemont (7e).
La parole est à M. LE ROUX.
M. Christian LE ROUX. - Monsieur le Maire, c'est pour nous, une fois n'est pas coutume, une satisfaction de voir les engagements de Martine AURILLAC et du Maire de Paris pris durant la précédente mandature tenus.
Ainsi, ce projet de délibération concernant les travaux en cours du temple de Pentemont a été adopté à l'unanimité par le Conseil du 7e arrondissement. Nous espérons que les tranches suivantes seront également engagées pour que les travaux préconisés par l'architecte en chef des Monuments historiques, Benjamin MOUTON, puissent être réalisés. Même si nous regrettons tout en comprenant le retard pris dans cette opération dû en partie aux difficultés apparues sur Saint-Sulpice.
Je souhaiterais donc être rassuré sur le programme de Pentemont et vous alerter sur notre profonde inquiétude quant à la situation de la Basilique Sainte-Clotilde.
En effet, au lendemain de la tempête de Noël 1999, la Direction des Affaires cultuelles de la Ville nous avait alertés sur la fragilisation de la structure extérieure de la Basilique. D'ailleurs, plusieurs grosses pierres avaient chuté sur la voie publique sans, heureusement, causer de dégâts mortels.
Je souhaiterais vivement que vous nous indiquiez vos intentions pour l'entretien extérieur de la Basilique afin que, rapidement, des études soient engagées, des travaux programmés pour éviter toute nouvelle chute de pierre et prévenir tout risque éventuel. J'ai déjà eu l'occasion, à plusieurs reprises, d'évoquer ce sujet en conseil d'arrondissement et notre maire, Michel DUMONT, a demandé en conférence de programmation que la restauration de la Basilique Sainte-Clotilde, en raison du danger réel, soit prévue en priorité. C'est pourquoi je souhaiterais connaître vos intentions sur ce problème qui peut, à tout moment, avoir de graves conséquences.
Enfin, nous en avons déjà parlé avec Mme MAZETIER, et j'aimerais l'alerter à nouveau sur la situation de l'église luthérienne Saint-Jean, dont l'association paroissiale a déposé auprès de vos services une demande de subvention afin de pouvoir réaliser d'importants travaux de restauration et de sécurité indispensables pour le bon fonctionnement du culte.
Depuis le 11 avril 2001, vous avez été saisi de ce dossier. Nous souhaiterions savoir quelle réponse vous pouvez nous apporter.
Merci.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Essayons tous de rester dans l'ordre du jour.
Madame MAZETIER, vous avez la parole.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Sur Pentemont, les travaux qui font l'objet de ce projet de délibération sont le complément de l'opération de restauration intérieure des maçonneries et des décors de l'église, ainsi que des couvertures. Une seconde phase est proposée, qui est la rénovation et la mise en conformité des installations électriques d'éclairage et de chauffage de l'église et de ses annexes. En attendant la fin de ces travaux, un éclairage provisoire a été installé. Il est certes sommaire mais il est sûr.
En l'état actuel des combles, on avait des préoccupations à avoir sur la pérennité de l'édifice. Ces travaux, qui ne paraissent pas très nobles, sur le chauffage en particulier, sont absolument indispensables justement pour protéger les édifices de détérioration liée à l'humidité. Même si ce n'est pas très exaltant, c'est extrêmement important et c'est une manière de compléter tout ce qui a déjà été fait.
Sur les autres édifices cultuels du 7e arrondissement, et en particulier Sainte-Clotilde, des travaux ont été faits à la suite de la tempête de 1999. Mais cette tempête a altéré de très nombreux édifices de la Ville et a entraîné de très nombreux travaux un peu partout ailleurs.
Pour en revenir à Sainte-Clotilde, nous allons travailler à la restauration des balustres, mais naturellement, avant de restaurer les balustres, il faut mettre en conformité les installations électriques. Sainte-Clotilde fait partie des 34 édifices qui font l'objet d'un audit sur les installations électriques et qui entraîneront une programmation de travaux nécessaires dans ce cadre.
Sur l'état des maçonneries et des sculptures de Sainte-Clotilde, une étude sera commandée d'ici la fin de l'année pour un diagnostic général sur l'ensemble de l'édifice. En attendant, dans le courant de l'exercice 2004, une intervention sera réalisée à titre conservatoire pour étayer les deux arcs-boutants, mais cela n'apparaît pas au P.P.I. et au projet de B.P. 2004 parce que ce projet sera financé sur la provision non localisée, qui permet justement d'intervenir de manière urgente sur certains édifices.
Sur Saint-Jean, nous en avons parlé hier, cela fait partie des nombreux édifices cultuels qui n'appartiennent pas à la Ville. Il est vrai que nous consacrons d'abord et avant tout l'essentiel de nos ressources et de notre aide aux édifices qui nous appartiennent. Je verrai à examiner cette demande, mais je ne voudrais pas provoquer un enthousiasme et un optimisme démesuré chez vous. Mais je m'y suis engagée hier. Je réexaminerai.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 433.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DAC 433).