Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

151 - 2003, DAC 380 - Don concernant une statue du sculpteur Carlo Sarrabezolles, intitulée l"Espérance" destinée à être implantée dans le square portant le nom de l'artiste

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2003


M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DAC 380 relatif à un don concernant la statue du sculpteur Carlo Sarrabezolles, intitulée "l'Espérance" et destinée à être implantée dans le square portant le nom de l'artiste.
Je donne la parole à Mme de CLERMONT-TONNERRE.
Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Monsieur le Maire, mes chers collègues.
Nous nous réjouissons que le patrimoine de la Ville s'enrichisse par la donation d'un bronze de Carlo Sarrabezolles à qui notre Municipalité a par ailleurs rendu hommage en attribuant le nom de cet artiste à un espace vert du 15e arrondissement.
Si le projet de délibération nous apprend le nom de cette sculpture, "l'Espérance", nous regrettons de ne pouvoir apprécier la nature, la forme et les dimensions de l'?uvre.
Nous vous demandons donc, Monsieur le Maire, que pour les projets à venir nous disposions d'une reproduction des ?uvres proposées afin de mieux les identifier et de mieux évaluer leur intégration dans les sites retenus.
En second lieu, il me semblerait utile que les prochaines délibérations fassent état des avis formulés par la commission compétente pour motiver ses choix d'acquisition ou d'installation.
Hier dénommée "Commission pour l'examen des projets d'implantation des statues et ?uvres d'art", cette instance vient d'évoluer au mois de septembre pour devenir "Comité d'art dans la Ville".
Compte tenu de cette période transitoire, je doute que le projet d'implantation de la sculpture de Sarrabezolles ait fait l'objet d'un débat dans l'une ou l'autre de ces instances, mais si tel avait été le cas, leurs membres se seraient sans doute émus de l'installation d'une telle ?uvre dans un square aussi dégradé et entouré de baraquements et d'engins de chantier. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le square Sarrabezolles, il jouxte l'emprise des futurs ateliers et garages du tramway.
Il y a donc tout lieu de s'interroger sur le devenir de ce jardin.
C'est d'ailleurs sans doute pour "garder la main" et vous réserver une liberté de man?uvre sur l'utilisation de cet espace vert que vous n'avez curieusement pas inscrit ce square à l'Inventaire des équipements dont le 15e a la charge, alors que les espaces verts dont la superficie est bien supérieure relèvent eux de la mairie d'arrondissement.
Les élus de notre groupe tiennent donc à vous exprimer toute leur inquiétude sur le sort de ce jardin dont la moitié de l'espace est plantée de palissades et encerclée d'Algeco.
J'ajoute que les rues avoisinantes comme la rue Lucien-Bossoutrot sont transformées en chantiers ou alors carrément rayées du plan de Paris comme la rue du Général-Lucotte pour les besoins du tramway, sans même que la Municipalité ne se soucie de restituer son hommage au Général Lucotte.
Ce projet d'implantation d'une sculpture de Sarrabezolles en ce lieu ne trouvera tout son sens, Monsieur le Maire, que si vous améliorez l'environnement dans lequel cette statue sera implantée.
Nous vous demandons donc d'engager les nécessaires travaux de remise en état du square Carlo Sarrabezolles, qu'il s'agisse de l'amélioration de sa qualité paysagère, de la réfection de sa clôture extérieure ou de la réparation des bancs cassés.
Nous émettons également le v?u que l'abattage des 193 arbres que vous venez de sacrifier pour permettre la construction du garage du tramway soit compensé par la plantation d'arbres dans ce jardin.
Enfin, pour conclure, nous souhaiterions savoir, Monsieur le Maire, si l'implantation de cette sculpture de Sarrabezolles à vocation à s'inscrire dans le cadre de cet hypothétique programme artistique du tramway que vous nous aviez annoncé pour le printemps 2003, et dont nous n'avons toujours rien vu en dépit des crédits votés par le Conseil de Paris.
Merci.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Merci, mais vous nous avez parlé d'un tout autre sujet : du tramway, des espaces verts.
Les deux adjoints concernés ne vous répondront pas sur cette question évidemment mais, par contre, sur la statue dans le jardin, Mme Sandrine MAZETIER va répondre.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Le Comité d'art dans la Ville se réunira bientôt.
Je ne sais pas si l'implantation de la statue de Carlo Sarrabezolles doit forcément passer par ce Comité d'art dans la Ville, sinon cela va durer encore très longtemps. L'implantation de cette statue dans le square est un projet qui date maintenant et je pense que les élus du 15e sont soucieux que cela aboutisse. Mais si vous le souhaitez, cela peut passer devant le Comité d'art dans la Ville, il n'y a pas de souci.
Sur les autres questions, je vous invite vivement à déposer des v?ux ou à poser des questions aux adjoints compétents. Rien n'empêche des Conseils d'arrondissement d'adopter des v?ux ; ils le font très régulièrement et vous pourriez le faire en ce qui concerne ce square, les palissades et le tramway. Mais là, je suis dans l'impossibilité technique de vous répondre.
Par souci d'efficacité et de bonne tenue de nos débats, il serait bien qu'on ne mélange pas tout parce que, là, du coup, vous n'avez aucune réponse et juste des propositions : que vous posiez des questions aux adjoints compétents et que vous formuliez des v?ux quand c'est nécessaire. Ce sont des possibilités qui vous sont ouvertes et il faut vous en saisir.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Les débats sur le tramway et les espaces verts sont nombreux et libres, ce n'est donc pas clandestinement que l'on aborde des débats.
Je propose le vote sur l'ordre du jour, qui est d'accepter le don de la SNECMA, et l'installation de la statue du sculpteur Carlo Sarrabezolles, intitulée "l'Espérance", destinée a être implantée dans le square portant le nom de l'artiste.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 380.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DAC 380).
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Je rappelle qu'un vote se déroule dans la salle de travail et j'appelle tous les élus, qui ne l'ont pas encore fait, à aller voter. C'est très important.