Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

167 - 2003, DVD 121 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour les travaux d'entretien, de grosses réparations et d'extension, des armoires de détection du boulevard périphérique et des équipements de vidéo surveillance

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2003


M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DVD 121 autorisant M. le Maire de Paris à signer un marché sur appel d'offres pour des travaux d'entretien, de grosses réparations et d'extension des armoires de détection du boulevard périphérique et des équipements de vidéo surveillance.
La parole est à Mme Laurence DOUVIN.
Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.
J'interviendrai sur les DVD 121 et DVD 122 en même temps et sur trois points précis.
Premier point, le système d'information parisien qui est relatif à l'état du trafic et qui a été mis au point sur la dernière mandature a été depuis longtemps l'objet de l'admiration de nombreuses villes étrangères dont les délégations se sont succédées au PC Lutèce et au PC Berliet.
(M. Christophe CARESCHE, adjoint, remplace M. Alain LHOSTIS, adjoint, au fauteuil de la présidence).
Sur le boulevard périphérique, nous avons des panneaux à messages variables qui apportent aux usagers une information précieuse et fiable sur les temps de parcours relatifs à leurs déplacements. Il est donc évident que ces équipements doivent être en permanence à leur niveau de performance maximum.
Monsieur le Maire, puis-je avoir un peu d'attention ?
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons vous écouter dans le silence.
Mme Laurence DOUVIN. - Merci beaucoup.
J'aimerais que nous allions plus loin. Comme vous avez souhaité rendre les conditions de circulation dissuasives à Paris, il y a de nouveaux besoins. Alors, allez jusqu'au bout de votre logique, installez davantage de panneaux à l'entrée et aux débouchés d'autoroutes et sur le boulevard périphérique.
Second point, vous évoquez dans ce projet de délibération les équipements de surveillance dans les passages souterrains et les tunnels, pour la sécurité. Puisque les sections couvertes du boulevard périphérique vont se multiplier, ce qui est une bonne chose, les tronçons couverts vont s'allonger. Certaines associations s'inquiètent des conséquences de ces allongements par rapport à la sécurité dans les tunnels.
Pouvez-vous nous donner les éléments nécessaires à les rassurer ?
Troisième point, à un moment où les enquêtes du S.T.I.F. font apparaître une désaffection importante des Franciliens par rapport à l'usage des transports collectifs, quelle évolution du trafic automobile constatez-vous à l'entrée de Paris à l'aide des boucles de détection des capteurs qui sont installés sous la chaussée et quels chiffres pouvez-vous nous fournir ?
Merci.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Vous allez me donner l'occasion de répondre une nouvelle fois au "Parisien" ; j'ai répondu à l'article d'hier, cela me donnera l'occasion de répondre à l'article d'aujourd'hui.
Avant, je voudrais vous indiquer que le marché dont il est question dans ce projet de délibération permet l'entretien des 205 caméras du boulevard périphérique et de Paris intra muros. J'ai bien entendu vos suggestions en ce qui concerne l'amélioration de l'information à la sortie de l'autoroute en territoire parisien et sur le boulevard périphérique. C'est une suggestion intéressante que j'ai demandée au service de la voirie d'étudier. Je n'ai pas de réponse à vous apporter pour l'instant.
En ce qui concerne la sécurité des tunnels, suite aux accidents tel que celui du Mont Blanc, la législation a été très fortement renforcée. Nous travaillons aujourd'hui au niveau des services de la Ville pour faire en sorte que cette législation soit respectée sur l'ensemble des tunnels parisiens.
En ce qui concerne les couvertures de périphérique, nous allons avoir une difficulté complémentaire : non seulement nous devrons respecter la nouvelle réglementation en matière de sécurité une fois la couverture réalisée, mais aussi pendant les travaux, alors que ces travaux se feront à circulation constante. Ce sera le premier tunnel réalisé en France - avec circulation maintenue pendant le chantier - où nous devrons appliquer les normes de sécurité.
Aujourd'hui, nous ne connaissons pas encore totalement les conséquences que cela peut avoir sur le chantier de couverture du boulevard périphérique, et notamment sur les délais.
En ce qui concerne les chiffres avancés par "Le Parisien", dans son article d'hier, j'y ai répondu en séance. Un communiqué de presse du Syndicat des Transports d'Ile-de-France a répondu, hier, dans la journée, pour démontrer à quel point les chiffres présentés été erronés. "Le Parisien" a publié un nouvel article où, là encore, les informations sont erronées, puisqu'on nous annonce une diminution du nombre d'usagers des transports collectifs courant de l'année 2003. Sauf que ces chiffres concernent le deuxième trimestre 2003. Ce qui change tout, parce que, au deuxième trimestre 2003 nous avions un mouvement social. Pendant qu'il n'y avait pas de transports collectifs du fait des grèves, il y avait évidemment moins d'usagers.
Dans les conditions actuelles, et comme je l'ai indiqué hier, nous n'avons pas d'éléments indiquant une diminution de l'utilisation des transports collectifs en dehors des périodes de grève.
Pour ce qui est de la circulation automobile, comme j'ai eu l'occasion de l'indiquer à notre Conseil et à plusieurs reprises, nous notons une diminution de 3 % de la circulation automobile chaque année depuis de début de cette mandature. Nous en sommes, depuis le mois d'avril 2001, à une diminution de 7 % de la circulation automobile dans Paris.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 121.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DVD 121).