Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DDEE 7 - Subvention à l'Association de la Galerie Vivienne (2e) pour les illuminations de fin d'année 2008. - Montant : 4.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2009


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous allons examiner à présent le projet de délibération DDEE 7. Il s?agit d?une subvention à l?Association de la Galerie Vivienne, dans le 2e arrondissement, pour les illuminations de fin d'année 2008.

Madame Danielle FOURNIER, vous avez la parole.

Mme Danielle FOURNIER. - A chaque Conseil de Paris, nous votons des subventions à des associations de commerçants pour réaliser les illuminations de Noël et de fait, celles-ci se multiplient. Plus nombreuses, elles durent plus longtemps et ainsi perdent leur caractère exceptionnel qui fait leur attractivité. Par ailleurs, nous avons voté lors du Conseil des 24 et 25 novembre un voeu à l'initiative des élus "Verts".

Ce v?u rappelle que la multiplication des points d'éclairage a un impact significatif sur la consommation d'énergie, sur les dépenses de la Ville, sur son bilan carbone et engendre ainsi une déstabilisation de la biodiversité nocturne. Il rappelle aussi qu'il existe d'autres moyens, comme des spectacles, des animations, des installations d'oeuvres d'art temporaires pour rendre magiques et séduisantes les rues de Paris.

Ce voeu prévoyait que ces illuminations débutent à partir de début décembre et soient démontées au plus tard mi-janvier, qu'elles soient mises en service à partir de la tombée de la nuit et soient éteintes à partir de minuit, et enfin que des animations et décorations alternatives et non polluantes soient proposées.

Pour ce qui est de la mise en oeuvre du dernier point, nous comptons sur une synergie entre les différents adjoints qui peuvent intervenir sur ce dossier pour l'année prochaine.

Mais pour ce qui est des deux premiers points, la durée d'illumination dans la journée et la date, force est de constater que certaines illuminations étaient encore éclairées bien après le 15 janvier et qu'il a fallu l'intervention déterminée d'élus auprès des associations de commerçants pour que ce v?u commence à être mis en oeuvre.

Aussi, nous souhaitons que l'an prochain, ces deux aspects soient rappelés aux associations de commerçants bénéficiaires de subventions pour réaliser leurs illuminations, dès avant la mise en ?uvre, comme la Ville s?y est engagée à travers l'adoption du voeu que je viens de citer.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci beaucoup, Madame FOURNIER.

Je donne la parole à Mme Lyne COHEN-SOLAL.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 2e Commission. - Je suis d'accord de A à Z avec l'intervention de Mme FOURNIER. D'abord, comme vous l'avez rappelé, parce que nous avons voté le v?u tous ensemble.

Nous avons rappelé aux associations de commerçants ce que contenait ce v?u. Nous avons demandé à la Chambre de commerce de faire en plus une information en direction de l'ensemble des associations de commerçants, et j'engage fortement tous les Conseillers de Paris à rappeler que nous avons tous voté ce v?u, et à agir auprès des associations de commerçants dans leur arrondissement.

Comme vous l'avez proposé, nous envisageons l'année prochaine de fixer une date précise d'ouverture et de fermeture, ou d'éclairage et "d'éteignage", si j'ose dire, de ces illuminations, afin que les choses soient très claires avec les associations de commerçants.

Evidemment, nous avons engagé les associations de commerçants à se doter de moyens non gaspilleurs d'énergie. Il me disent assez volontiers : "Mais vous savez, ce n'est pas la facture d'énergie qui est la plus importante". Mais c'est une question de principe, nous avions demandé qu'un certain nombre de lieux symboliques comme les Champs-Elysées soient éteints pour le 15 janvier, ils l'ont été le 18 janvier, à la fin donc de la semaine du 15 janvier.

Mais d'autres, et je le vois dans mon quartier, restent éclairés encore aujourd'hui, ce que je trouve, comme vous, ridicule et sans effet puisque l?exceptionnalité se dilue dans le temps et n'a plus beaucoup de sens.

Dès l'année prochaine, les conventions qui porteront subvention pour les illuminations de commerçants prévoieront une date d'ouverture et de fermeture des fêtes. Je pense que cela peut mettre les choses en place.

Merci beaucoup, Madame la Maire.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - La parole est à M. GAREL, pour une explication de vote.

M. Sylvain GAREL. - Cette réponse nous satisfait et nous sommes contents que les conventions prévoient des dates de début et de fin d'éclairage. J'ai du intervenir à plusieurs reprises pour que l'éclairage de l?Hôtel de Ville soit éteint. Il serait bon que les décisions que nous prenons commencent à s'appliquer à notre propre lieu de réunion.

Je m?en suis aperçu lorsqu?une association de commerçants à qui j'ai demandé d'éteindre m'a répondu que l?Hôtel de Ville était encore allumé. Dans ces cas-là, nous passons pour des imbéciles.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 7.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, DDEE 7).