Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par M. Claude DARGENT, Mmes Anne HIDALGO, Fatima LALEM, M. Gilles ALAYRAC et les élu(e)s du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à l'information des conseils de quartier dans le cadre de l'élaboration d'une Charte parisienne de la participation.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2009


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous examinons maintenant en 5e Commission le voeu référencé n° 20 dans le fascicule relatif à l'information des conseils de quartier dans le cadre de l'élaboration d'une Charte parisienne de la participation, déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés.

La parole est à M. Claude DARGENT.

M. Claude DARGENT. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, chers collègues, dans le cadre de l'élaboration de cette Charte parisienne de la participation, la Mairie de Paris a organisé une séance de travail destinée à l'ensemble des conseillers de quartier de notre Ville. Puis cette invitation a été transmise aux Maires d'arrondissement.

La quasi-totalité d'entre eux a évidemment communiqué cette invitation aux conseillers de quartier de leur arrondissement, sauf le Maire du 15e arrondissement, M. Philippe GOUJON. Avec mes collègues, élus du 15e, nous nous interrogeons sur cette rétention de l'information. Est-ce que le Maire du 15e craint la mauvaise influence de la Mairie de Paris sur les conseillers de quartier de son arrondissement ? Est-ce qu'il redoute l'échange direct entre les conseillers de quartier ? Bref, nous nous interrogeons.

Le 6 février prochain a lieu une nouvelle réunion à l'initiative d?Hamou BOUAKKAZ sur le thème : élus, services, habitants et usagers, comment mieux fonctionner ensemble ? Et nous formulons le voeu que l'ensemble des conseillers de quartier parisiens, y compris ceux du 15e, puissent bénéficier à égalité des informations et des projets initiés par la Ville de Paris.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à M. Hamou BOUAKKAZ.

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint. - La démocratie participative ne peut vivre que si et seulement si elle est l'affaire de chacun de ceux que la démocratie représentative a désigné pour administrer la cité.

Qu'un seul arrondissement manque à l'appel, et ce sont des dizaines de milliers de voix que l'on ne peut entendre.

Qu'un seul élu soit rétif à l'expression des citoyens de son arrondissement, et nous perdons un pan de l'identité de Paris.

Je veux croire, étant jeune et un peu naïf en politique, que l'incident du 10 décembre était dû à des incompréhensions, à des problèmes de poste, que sais-je encore, car je suis trop bien dans le 15e et à chaque fois, j'y suis reçu avec beaucoup d'élégance, mais j'espère, après le succès retentissant de cette réunion du 10 décembre, durant laquelle l'auditorium de l'Hôtel de Ville était si plein que nous avons dû refuser de faire entrer des personnes et pas seulement des militants socialistes, comme me le souffle un élu d'opposition, mais des citoyens parisiens, des gens de toutes tendances et très heureux de dialoguer ensemble.

J'espère que le 6 février, nous aurons la quinzaine d'habitants du 15e que nous attendons et, pour ma part, je suis à la disposition des élus du 15e et de tous les élus, quelle que soit leur sensibilité, pour les aider à s'approprier cette démarche de co-écriture, de co-élaboration de cette charte de la participation.

Je donne un avis favorable à ce voeu.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Mme POIRAULT-GAUVIN a la parole pour une explication de vote au nom du groupe U.M.P.P.A.

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - C'est un mauvais procès qui est fait aujourd'hui au 15e arrondissement qui, depuis le début du mois de mars, depuis l'élection municipale, accorde tous les moyens aux conseils de quartier du 15e.

J'ai envie de dire à M. BOUAKKAZ que dans le 15e, nous avons adopté en Conseil d'arrondissement une charte de fonctionnement, et si vous êtes si respectueux de la démocratie, respectez le fonctionnement des conseils de quartier tel que le 15e l?a décidé. Invitez les élus que nous sommes, membres des conseils de quartier, les adjoints qui président ces conseils de quartier, les conseillers de Paris délégués à la vie locale à participer à ce débat et nous viendrons volontiers apporter notre contribution.

Il ne s'agit pas d'empêcher les conseillers de quartier du 15e de participer à ce débat, bien au contraire. Je signale aussi que dans le 18e arrondissement, les élus de l'opposition ne sont pas du tout associés à cette démocratie participative, ne sont pas membres des conseils de quartier dans l'arrondissement du Maire de Paris.

S'il vous plaît, évitez de nous donner des leçons sur la démocratie participative et commencez à balayer devant chez vous !

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le voeu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le voeu est adopté. (2009, V. 10).