Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif au stationnement de nuit sur les places de livraison.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2009


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 12 dans le fascicule déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif au stationnement de nuit sur les places de livraison qui va nous être présenté par Philippe GOUJON.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. Monsieur le Maire, évidemment, les conséquences de la guerre totale menée contre les automobilistes sous la mandature précédente ont amené la suppression de milliers de places de stationnement en surface et notamment dans le 15e, dont je suis aujourd'hui le Maire, avec autour d'un millier de places supprimées.

Il est évident qu'il faut réduire la place de l'automobile dans la ville et que nous sommes tous d'accord sur ce point.

(Réactions sur les bancs des groupes de la majorité municipale).

Ne faites pas semblant de le découvrir, parce que cela montrerait que vous n'êtes pas de très bons observateurs.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - M. GOUJON a seul la parole.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. Merci.

La contrepartie de ces suppressions de places serait, au moins, la construction de parcs de stationnement souterrains.

Dans le 15e, nous avons pu obtenir, de haute lutte, la réalisation d'un parc de stationnement rue Frémicourt, en fonction de la "semi-piétonnisation" de la rue du Commerce, ce qui est fait depuis deux ans. On attend toujours le parking, mais je pense avoir des assurances pour sa construction.

Nous n'avons pas non plus de construction de parcs de stationnement souterrains et, de surcroît, vient d'être supprimé un garage de 650 places, dans cette séance du Conseil de Paris, par un projet de délibération, ce qui, évidemment, accroît les difficultés.

Il y a un dispositif expérimental mis en place dans le 3e et le 17e permettant le stationnement la nuit sur les places de livraison. Nous souhaitons simplement que l'expérimentation puisse être étendue au 15e.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Mme LEPETIT a la parole pour vous répondre.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - J'ai déjà eu l'occasion de m'exprimer sur cette expérimentation du stationnement la nuit sur les places de livraison.

Vous le savez, Monsieur GOUJON, nous allons mener une expérimentation à partir du 2 mars dans le 3e arrondissement et dans trois quartiers du 17e. Elle portera sur à peu près 500 zones de livraison.

Bien évidemment, il faut conserver le caractère expérimental de cette mesure, et surtout permettre à la Préfecture de police d'effectuer un contrôle efficace, pour assurer la libération des aires de livraison le matin et permettre aux commerces d'être approvisionnés dans de bonnes conditions.

Vous comprendrez et, j'imagine, les élus du 15e avec vous, Monsieur GOUJON, que nous ferons bien sûr une évaluation de cette expérimentation et que c?est à l?issue de cette expérimentation qui, je l?espère, sera positive - en tout cas, on va tout faire pour - que nous pourrons dresser un bilan de ce dispositif, et l?étendre à d'autres arrondissements de Paris et, pourquoi pas, au 15e arrondissement.

Mais il faut nous laisser le temps d?y travailler, de mener l'expérimentation, de vous en faire un bilan précis, pour pouvoir étendre ce dispositif.

Je vous demanderai, si vous en êtes d'accord, de bien vouloir retirer votre v?u pour que, au mois de septembre ou octobre prochain, je vous présente le bilan de cette expérimentation, que vous puissiez remettre votre v?u sur la table et que nous puissions en parler.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Monsieur le Maire, acceptez-vous la main tendue ?

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. J'attends la réponse du Préfet.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Monsieur le Préfet ?

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. Monsieur le Maire, Monsieur le Conseiller, dès le débat, dans cette Assemblée même, du v?u visant à expérimenter le stationnement sur les emplacements de livraison, le Préfet de police, de manière très constructive, a souhaité s?engager dans cette voie.

Dès que la période d'expérimentation de six mois, de mars à septembre, sera achevée et si les autorités nationales modifient la réglementation afin de prévoir cet usage dual des emplacements de livraison, il n'y aura pas, je pense, d'objection de principe, si l'expérimentation est réussie, pour qu'on l?étende à de nouveaux quartiers, notamment le 15e arrondissement, mais aussi d'autres, puisqu?il y avait eu un v?u porté par d?autres arrondissements.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Monsieur le Maire du 15e ?

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. Avec les assurances que je viens de recevoir de M. le Représentant du Préfet de police et de Mme l'adjointe, dans ces conditions, nous allons montrer l'ouverture qui est la nôtre, de laquelle on n?a jamais douté, j?imagine, dans cette Assemblée, et je retire donc mon v?u.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci de cette confirmation.