Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe communiste relatif au financement de la résidentialisation de la cité Edmond Michelet, dans le 19e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2009


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le v?u référencé n° 26 dans le fascicule, relatif au financement de la résidentialisation de la cité Edmond Michelet, qui a été déposé par le groupe communiste.

Je donne la parole à M. Jean VUILLERMOZ.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Oui, cela va être très court.

Vous savez que de lourdes incertitudes pèsent sur le financement des travaux de résidentialisation de la cité Michelet dans le 19e arrondissement. Il s'agit là d?à peu près 5.000 habitants qui ont tous des situations très compliquées, très difficiles.

L'A.N.R.U. s'était engagée à hauteur de 23 millions d?euros à réaménager cette cité.

Le 19 janvier dernier, à l'issue d'une réunion avec le directeur de l'A.N.R.U., le financement prévu a été dramatiquement revu à la baisse, puisqu'il supprime en gros 20 millions sur les 23 millions. Il ne reste plus que 3 millions d'euros, alors que seulement six tours ont été rénovées. Dans ces conditions, les travaux vont devoir s'arrêter net.

Cela me paraît incompréhensible parce que l'A.N.R.U. a vu ses capacités d'engagement augmenter de 350 millions d'euros suite à l?annonce du plan de relance par le Premier Ministre en décembre dernier. Cette enveloppe doit servir à financer la fin des travaux de rénovation urbaine de la cité Michelet, comme l'A.N.R.U. s?y était initialement engagée, sauf à penser que les Parisiens et les habitants de cette cité ne sont pas concernés. Cela me paraît totalement anachronique.

C?est pourquoi, sur proposition de Ian BROSSAT, Jean VUILLERMOZ et des élus du groupe communiste, le Conseil de Paris demande au Maire de Paris d'intervenir auprès du Ministre HORTEFEUX pour lui demander le respect des engagements de l'A.N.R.U. concernant le financement des travaux de résidentialisation de la cité Edmond Michelet.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur VUILLERMOZ.

Je donne maintenant, pour vous répondre, la parole à Mme Gisèle STIEVENARD.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe. - Mes chers collègues, je remercie M. VUILLERMOZ, au nom du groupe communiste, de son intervention.

Une nouvelle fois, dans cette Assemblée, nous évoquons le projet de résidentialisation et de renouvellement urbain de la résidence Edmond Michelet et l'urgence de son financement par l'A.N.R.U.

A juste titre, nous abordons quasiment à chaque séance ce sujet depuis le début de cette mandature, car il s'agit de poursuivre vigoureusement la dynamique engagée dans nos quartiers populaires de l'Est parisien.

Je le dis à nouveau avec force, le quartier "Curial-Cambrai" ne peut être laissé au milieu du gué et la solidarité nationale doit être mobilisée pour ce projet.

A ce jour, comme vous l'avez indiqué, une partie de la résidentialisation des immeubles est réalisée et nous inaugurerons la semaine prochaine cinq équipements publics nouveaux ou rénovés qui améliorent la vie des habitants de ce quartier : un centre de planification, un centre d'animation, une antenne jeunes, un centre de P.M.I. et un centre d'adaptation psychopédagogique.

Ainsi, beaucoup de travail a déjà été réalisé, en concertation avec les habitants. Malgré un contexte difficile lié à la découverte de la pollution des sols, que nous avons traités, il n'est pas question d'interrompre le projet. Et l'A.N.R.U. est fondée à soutenir cette vaste opération de requalification urbaine et sociale évaluée globalement à 150 millions d?euros.

C'est pourquoi nous avons immédiatement saisi l'opportunité du Plan de relance qui affecte 350 millions d'euros supplémentaires à l'A.N.R.U. pour plaider à nouveau notre demande de financement.

Un rendez-vous s'est tenu avec le directeur général adjoint de l'A.N.R.U. le 19 janvier dernier. Roger MADEC et moi-même, nous y avons défendu les intérêts parisiens et du 19e arrondissement en mettant en avant les opérations réalisables dès 2009 qui sont un bon moyen de soutenir le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Nous sommes à présent dans la phase de négociation, en amont de la décision du Conseil d'administration de l'A.N.R.U. Notre mobilisation vise à obtenir une enveloppe la plus élevée possible, sachant que la Ville de Paris prend à sa charge une grande part de l'effort global, avec le soutien de la Région Ile-de-France.

Nous poussons donc les feux au maximum pour nous faire entendre. J'espère que, dans la mesure où nous avons voté des textes unanimes sur ce sujet, nous serons entendus.

Je donne naturellement un avis favorable à ce v?u.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le voeu déposé par le groupe communiste sur la résidentialisation de la cité Michelet et son financement assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu est adopté. (2009, V. 15).