Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Voeu déposé par M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen relatif aux agents de la DPJEV.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le v?u référencé n° 23 dans le fascicule, déposé par le groupe M.R.C., concernant les agents de la D.P.J.E.V.

Il est défendu ?

Mme Liliane CAPELLE. - Oui.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Vous avez la parole. N?hésitez pas à accélérer.

Mme Liliane CAPELLE. - Vous avez sans aucun doute constaté comme moi que les incivilités à l?encontre des agents vont croissant dans notre Ville. La délinquance a beaucoup changé depuis une vingtaine d?années. D?une prépondérance des vols, nous sommes passés à une prépondérance de la dégradation des biens, avant de connaître une montée angoissante de la violence contre les personnes. Et celle-ci, le plus souvent gratuite, s?exerce contre les représentants d?une autorité.

Les agents de la Ville de Paris, quelle que soit leur fonction, sont représentants de l?autorité municipale.

Je tiens à souligner que je ne parlerai pas ici plus spécifiquement des agents de surveillance qui travaillent au sein des espaces verts, mais également des agents qui, comme celui qui a été agressé, dimanche 10 juin, s?occupent de la propreté de la voirie.

Il me semble qu?il est urgent que ces agents qui exercent honorablement leur métier au sein de la Direction des Espaces verts et de l?Environnement ne doivent plus ressentir la crainte d?être exposés à un danger à tout moment : chauffards ivres, promeneurs irascibles, jeunes qui chahutent. Aucune excuse n?est valable dans des cas d?agression de ce type.

Nous, les élus du groupe M.R.C., tenons à ce qu?une réflexion soit menée de manière urgente par les Directions concernées par l?éventualité d?agressions d?agents dont elles sont responsables. Nous nous félicitons que le comité technique paritaire central de la Commune et du Département ait choisi d?inscrire l?amélioration des conditions de travail et la lutte contre les agressions parmi les priorités du dialogue social de cette année, car il s?agit d?une priorité.

Nous sommes certains qu?une nouvelle formation plus en phase avec les problématiques auxquelles sont confrontés les agents permettra de prévenir un grand nombre d?agressions.

Je suggère enfin que cette réflexion soit menée sur la base du réalisme et je me permets de rappeler que l?augmentation de la surface des espaces verts, si elle est une réalisation importante et méritoire de la Municipalité, doit s?accompagner d?une embauche correspondant aux nécessités municipales et humaines et d?une information municipale en direction de nos concitoyens.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - C?est deux minutes.

Mme Liliane CAPELLE. - Afin de rappeler le rôle social que sont amenés à jouer certains agents municipaux souvent impliqués dans la vie du quartier.

Le v?u, vous l?avez sous les yeux et je laisse M. CONTASSOT me répondre.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur CONTASSOT, vous avez la parole.

M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Je suis d?accord avec ce v?u dont une partie a été mise en ?uvre, comme vous l?avez souligné. Aussi bien à la Direction des Parcs et Jardins, appelée aujourd?hui Direction des Espaces verts et de l?Environnement, qu?à la Direction de la Propreté et de l?Eau, nous avons mis en place tout un processus de réflexion sur les formations et sur la prévention car, effectivement, comme vous l?avez dit, ce sont deux Directions parmi les plus exposées.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix le v?u.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe M.R.C.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2007, V. 151).