Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DLH 107 - Autorisation à M. le Maire de Paris de conclure avec la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) un bail emphytéotique portant location de la propriété communale située 23-27, rue Saint-Lazare, 32-34, rue de Châteaudun (9e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2007


 

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DLH 107 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de conclure avec la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) un bail emphytéotique portant location de la propriété communale située 23-27, rue Saint-Lazare, 32-34, rue de Châteaudun (9e), sur lequel le groupe ?Les Verts? a déposé l?amendement n° 37.

Monsieur BLET, vous avez la parole.

M. Jean-François BLET. - L?argumentaire que vient de nous servir aimablement Jean-Yves MANO n?est plus opérant.

Dans un arrondissement où il y a 2,1 % de logements sociaux, continuer à faire des logements qui ne sont ni PLUS ni P.L.A.-I. mais qui permettent aux classes moyennes de continuer à prospérer? ce qui est tout à fait légitime, ce qui l?est peut-être moins de la part d?une majorité de gauche qui oublie ce que devrait être sa vocation.

La Fondation Abbé Pierre a dit très clairement? je sais bien que l?abbé Pierre, on le célèbre à l?Hôtel de Ville, on l?aime, l?abbé Pierre, mais ce qu?il a dit, on l?oublie !

Pour la Fondation Abbé Pierre, l?inadéquation entre l?offre et la demande est la cause essentielle du mal-logement en France. Les ménages les moins aisés, ceux qui ont le plus de difficultés pour se loger à Paris, en raison de la disparition rapide du parc de logement social de fait, sont déstabilisés par la flambée immobilière et menacés par les opportunités offertes par ailleurs aux bureaux par le Plan libéral d?urbanisme adopté par le Conseil de Paris.

D?où la nécessité d?un rééquilibrage et d?où la nécessité de programmations qui correspondent à la demande des Parisiens en logements sociaux PLUS et P.L.A.-I.

Je le répète, dans le 9e arrondissement, il n?y a que 2,1 % de logements sociaux. Que l?on ne vienne pas nous dire que c?est un arrondissement difficile, qui nécessite des rééquilibrages !

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci.

Monsieur MANO, vous avez la parole.

M. Jean-Yves MANO, adjoint, au nom de la 8e Commission. - Monsieur BLET, vous faites référence à l?abbé Pierre.

La Fondation Abbé Pierre met très régulièrement en exergue le travail positif de la Ville de Paris en matière de production de logements sociaux dans sa diversité. Donc l?abbé Pierre, je le suis bien volontiers et, en même temps, ils savent reconnaître tout le travail qui est fait, y compris dans la diversité, je crois, problème auquel ils sont sensibles.

Dans le 9e arrondissement, nous développons un certain nombre de programmes de logements purement sociaux, c?est vrai, et même des projets de logements d?urgence, un certain nombre de structures d?accueil de publics, parfois difficiles, il faut le reconnaître. Et là, il y a eu, après négociation sur le plan local, un accord sur une production effective en P.L.S., à ma connaissance. Je crois qu?il est légitime d?écouter les élus qui acceptent bien volontiers des programmes parfois difficiles, souhaitables et utiles dans tous les arrondissements de Paris. Le 9e en fait partie.

C?est pourquoi je m?oppose à l?amendement proposé.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition d?amendement n° 37 déposée par le groupe ?Les Verts?, assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition d?amendement n° 37 est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 107.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DLH 107).