Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DDEE 149 - Subvention à l’association “Ateliers Cours de l’Industrie”. - Montant : 3.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2007


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DDEE 149 relatif à l?attribution d?une subvention de 3.000 euros à l?association ?Ateliers Cours de l?Industrie?.

Monsieur DAGUENET, vous avez la parole.

M. Jacques DAGUENET. - Merci, Madame la Maire.

Je voudrais dire quelques mots sur ce projet de délibération.

Tout d?abord, me féliciter de la subvention versée à l?association du 37 bis, rue de Montreuil.

Sans revenir sur l?histoire de ce lieu historique, un des derniers cours industriels à Paris, je rappelle qu?avant que la Ville de Paris intervienne pour exercer son droit de préemption, ce lieu a été sauvé deux fois par ses occupants. Ceux-ci ont mis en échec ces différentes opérations immobilières.

Aujourd?hui, l?opérateur chargé des travaux et de la gestion devrait être désigné très prochainement. Avec ce choix, on va passer à une autre étape sur le devenir de ce lieu.

Depuis le début, les différents acteurs, artisans comme artistes, et leur association souhaitent être associés étroitement à l?élaboration du projet, comme ils ont d?ailleurs participé à l?élaboration du cahier des charges pour désigner l?opérateur.

Ce lieu unique, qui mélange artisans et artistes, doit rester avant tout un lieu de travail, en maintenant toutes les activités, un lieu de production et de création avec des loyers qui permettent ce maintien, un lieu qui doit être aussi un morceau de vie ouvert à d?autres activités et évidemment de transmission des savoirs.

Chacun est disponible pour travailler à un vrai projet partagé entre tous les acteurs. Le ?37 bis? attire toujours autant de curieux. La dernière fête de la Trôle a attiré encore beaucoup de monde.

Pour terminer, je ferai une remarque générale sur le faubourg Saint-Antoine. La Ville de Paris a marqué sa volonté dans le P.L.U., je le rappelle, de préserver l?activité des faubourgs. D?un point de vue économique, le 11e arrondissement accueille une pépinière d?entreprises centrée sur la mode, entre autres.

Le maintien de l?activité artisanale passe par le renouvellement générationnel dont le potentiel existe à Paris, avec particulièrement l?école Boulle, notamment spécialisée dans l?industrie du meuble et de l?architecture intérieure.

Pour l?instant, les moyens de la Ville consacrés à cette activité économique, singulière et historique des faubourgs n?ont pas encore atteint la dimension nécessaire.

A notre sens - je terminerai par cela -, la S.E.M.A.E.S.T., société d?économie mixte de la Ville de Paris, pourrait appréhender cette problématique avec le soutien de la Ville.

Merci, Madame la Maire.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur DAGUENET.

Madame COHEN-SOLAL, vous avez la parole.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 2e Commission. - Merci, Madame la Maire.

Pour soutenir cette proposition de subvention à l?association ?Ateliers Cours de l?Industrie?, je voudrais simplement remercier M. DAGUENET des remarques qu?il a faites sur la façon dont la Ville de Paris a préempté ce 37 bis, rue de Montreuil, afin d?en conserver non seulement le patrimoine mais surtout les activités économiques.

Vous le savez, et M. DAGUENET l?a dit, nous sommes en train d?affecter la gestion de ces cours à une entreprise. Tout est en marche pour que l?on arrive très vite à trouver un gestionnaire.

Bien entendu, les actuels locataires seront complètement concernés à tout moment pour la gestion et la réhabilitation de ce lieu exceptionnel, une réhabilitation qui doit se faire, naturellement, en respect des activités économiques. Comme M. DAGUENET l?a dit, la Ville de Paris continue à s?intéresser de très près et à mettre beaucoup de financements à la préservation de ces savoir-faire et de ces métiers exceptionnels dont Paris s?enorgueillit d?en compter un très grand nombre.

Merci beaucoup, Madame la Maire, et merci d?approuver cette subvention.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Madame COHEN-SOLAL.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 149.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DDEE 149).