Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Voeu déposé par M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen relatif à l’Association des radioamateurs de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2007


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 52 dans le fascicule, déposé par le groupe M.R.C., relatif à l?Association des radioamateurs de Paris.

La parole est Mme à Karen TAÏEB.

Mme Karen TAÏEB. - Madame la Maire, mes chers collègues.

Trois millions de personnes pratiquent le radio-amateurisme dans le monde, une pratique qui transmet depuis 150 ans des valeurs qui font partie de celles que la Ville de Paris encourage comme les liens intergénérationnels, interculturels, l?ouverture d?esprit, la communication. Il peut même constituer un canal d?urgence et on l?a vu récemment avec le tsunami.

L?association ?ARP - Radio Amateurisme de Paris? est une association locale, dynamique, qui défend et participe à la pérennisation du radio-amateurisme à Paris. Composée d?une soixantaine de membres, elle organise des conférences, propose des formations, présente un bulletin et des articles techniques, collecte des pièces radiophoniques et des documents de collection, et participe à de nombreuses manifestations culturelles.

Il s?agit donc aujourd?hui de prendre en compte le fait que cette activité est menacée, qu?elle contribue à mettre en valeur un patrimoine matériel et immatériel important et qu?elle induit un devoir de mémoire, au nom des radioamateurs anonymes qui ont agit dans le sens de l?intérêt général au cours de l?histoire.

Actuellement, il n?existe pas de local fixe pour abriter les nombreuses activités et réunions des membres de cette association. Jusqu?ici les dons suffisaient à faire vivre cette association, mais avec l?accroissement de l?engouement des Parisiens pour cette activité, la nécessité de trouver des locaux pérennes, situés dans un quartier propice à l?émission et à la réception, se fait sentir avec de plus en plus d?urgence.

De nombreuses villes comme Versailles, Ivry-Sur-Seine ou encore Rueil-Malmaison, accueillent et subventionnent des clubs de radio-amateurisme. Enfin, l?Unesco organise des manifestations qui rendent à cette activité les honneurs qui lui sont dus, tandis que l?O.N.U. et le Conseil de l?Europe ont créé leur propre club de radio-amateurisme.

Chers collègues, je crois qu?il est temps aujourd?hui que Paris rejoigne le rang de ces villes qui savent reconnaître la valeur de ce patrimoine humain et immatériel, et qu?elle donne les moyens à cette association, et à toutes les autres, de se développer et de créer un musée permettant de collecter les documents historiques qui permettront d?accroître encore le rayonnement historique et culturel de notre Ville.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Madame TAÏEB.

Madame GUILMART, vous avez la parole.

Mme Moïra GUILMART, adjointe. - Merci beaucoup, Karen TAÏEB, de cet intéressant sujet que vous nous soumettez. Vous envisagez donc de créer un lieu, un musée à Belleville, parce qu?il faut un lieu adéquat sur les hauteurs de Paris, qui doit participer à la diffusion d?un savoir technique et scientifique ainsi qu?à la mise à disposition du public des archives qui composent ces collections.

Outre la présentation de l?histoire de cette activité, l?association veut en faire un lieu d?échanges, de ressources et d?activités, notamment en direction des jeunes par la pratique d?ateliers. C?est tout à fait intéressant. La création du musée rencontre effectivement tout notre intérêt puisqu?il n?existe aucun établissement de ce type dans la Capitale.

Concrètement, la Direction des Affaires culturelles, qui a commencé à instruire ce dossier, précise que l?association aurait trouvé un local qui lui sera loué par l?O.P.A.C. ?L?ARP? sollicite également une aide financière de 75.000 euros afin de créer ce musée des radios-amateurs et un radio-club école.

Toutefois, le projet pour lequel la subvention est sollicitée n?est pas encore tout à fait abouti. En effet, l?association n?a pas encore formalisé de projets scientifiques et culturels, ni évalué, ne serait-ce que sommairement, son public cible et sa fréquentation prévisionnelle.

Par ailleurs, la quasi totalité des fonds nécessaires à l?ouverture du public est demandée à la Ville de Paris, l?association ne disposant d?aucun moyen financier et n?ayant sollicité à ce jour aucun autre partenaire. Les différents services de la Direction des Affaires culturelles sont prêtsà apporter aide et conseil à l?association, mais celle-ci doit engager une indispensable réflexion préalable, complémentaire, sur le fonctionnement futur du musée et formaliser jusqu?au bout cette réflexion.

Dans ces conditions, de manière à illustrer le souhait de la Ville d?accompagner ce projet, sans figer à ce stade ses modalités d?application, je vous propose d?adopter la première partie de votre v?u et de retirer, pour le moment, le second paragraphe dans la mesure où le projet doit encore être précisé et mûri, bénéficiant pour cela de l?expertise de la Direction des Affaires culturelles.

J?espère que cette proposition rencontrera votre assentiment.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Madame GUILMART.

Madame TAÏEB ?

Mme Karen TAÏEB. - Merci d?apprécier et de considérer la qualité et l?importance de cette association. C?est donc déjà un premier pas.

Je serais d?accord avec vous pour que l?on puisse en reparler très prochainement, de façon à aider concrètement par une subvention, quand il en sera question, cette association du radio amateurisme à Paris.

Nous allons retirer cette deuxième partie, comme vous l?avez dit, pour l?instant, et remettre à plus tard la question de la subvention. L?essentiel est que l?on prenne en compte cette association et qu?on l?aide à exister pour le rayonnement culturel et pour la qualité de cette association.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe M.R.C., amendée par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2007, V. 166).