Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DPJEV 80 - Attribution de la dénomination “Square Maurice Kriegel-Valrimont dit square de Clignancourt” au square de Clignancourt, situé place Jules Joffrin (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DPJEV 80 relatif à l?attribution de la dénomination ?Square Maurice Kriegel-Valrimont dit square de Clignancourt? au square de Clignancourt, situé place Jules-Joffrin (18e), sur lequel l?amendement n° 21 a été déposé par M. VAILLANT.

Monsieur Pierre MANSAT, vous avez la parole.

M. Pierre MANSAT, adjoint. - Monsieur le Maire, je ne reviendrai pas en détail, bien sûr, sur ce que nous avions exprimé au moment du v?u, que le groupe communiste avait déposé pour demander l?attribution du nom de Maurice Kriegel-Valrimont à une place ou une rue de Paris.

Je voudrais juste rappeler quelques éléments et, bien évidemment, c?est au moment de l?inauguration que l?essentiel sera dit.

Je pense que notre Conseil va prendre une décision juste, qui correspond au rôle majeur qu?a joué Maurice Kriegel-Valrimont dans la Résistance, dans l?organisation de l?insurrection nationale et de l?insurrection parisienne.

C?est une décision d?autant plus juste que Maurice Kriegel-Valrimont fait partie de ces héros, on peut dire, de ceux qui font l?histoire de notre pays et que, ensuite, la cruauté de la vie politique fait que leur nom disparaît, est oublié, voire même rejeté.

Maurice Kriegel-Valrimont a vu son nom disparaître de bien des Histoires de la Résistance nationale, jusqu?à ce que, voilà quelques années, le parti auquel il appartenait à cette époque-là lui rende enfin hommage, le rétablisse dans tout son honneur et lui rende les hommages auxquels il avait droit.

C?est une histoire d?autant plus intéressante à transmettre qu?elle n?est pas la situation du seul Maurice Kriegel-Valrimont. Ils étaient trois dans l?équipe militaire qui organisait la Résistance nationale : Jean de Voguë, dont le nom de Résistance était Vaillant, et Pierre Villon, qui a été, par la suite, député. Ils symbolisaient l?unité des forces sociales dans la Résistance nationale, dans la Résistance au fascisme, dans la Résistance à l?occupation.

Il y a là une histoire douloureuse de ce point de vue, car les trois, pratiquement, ont connu la même histoire du point de vue de leur rapport à la reconnaissance nationale.

En même temps, c?est particulièrement juste de transmettre cette mémoire, parce que ce n?est pas seulement un acte de mémoire, mais bien un acte très actuel, presque un acte de combat, en effet, ces hommes étaient ce qui est parfois combattu ou peu reconnu aujourd?hui dans notre société : ils étaient l?abnégation avant tout, l?énergie et un courage tout à fait extraordinaire.

Donner le nom d?un square à Maurice Kriegel-Valrimont, c?est vraiment transmettre, pour l?ensemble des Parisiens et pour l?ensemble de la jeunesse, cette histoire, cette volonté et cette exigence d?abnégation, de combat et de Résistance, qui est l?ensemble de la vie de Maurice Kriegel-Valrimont.

Il a un écrit un beau livre de mémoires, ?Mémoires Rebelles?, que l?on pourrait conseiller à tous les jeunes de lire, où il affirme cette volonté d?être un homme totalement libre, fier et droit.

Il est tout à fait important que nous décidions de faire cet acte aujourd?hui pour Maurice Kriegel-Valrimont.

Nous aurons l?occasion, sans doute, autour des fêtes de la Libération de Paris, au moment de l?inauguration du square, de rappeler plus en détails tous ces éléments.

(Applaudissements sur les bancs des groupes communiste, socialiste et radical de gauche, du Mouvement républicain et citoyen et ?Les Verts?).

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur CONTASSOT, vous avez la parole.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Merci.

Effectivement, M. MANSAT a rappelé des éléments tout à fait essentiels de la vie de Maurice Kriegel-Valrimont.

Je voudrais, si vous me le permettez, ajouter deux ou trois éléments, pas plus. D?abord, ses qualités personnelles, au-delà de son engagement politique, car c?était effectivement quelqu?un qui avait de grandes qualités au plan de sa gentillesse, de sa disponibilité, de son humanisme, de sa gaieté même, des qualités pédagogiques également, puisque jusqu?au bout, il a souhaité, notamment auprès des plus jeunes, transmettre ses convictions et la nécessité de l?engagement.

De ce point de vue, jusqu?au bout aussi, d?une certaine manière, il a voulu lutter contre toutes les formes de fascisme ; n?oublions pas qu?il a été aussi un des créateurs de ?Ras l?front? ; c?est, je crois, un élément qu?il ne faut jamais oublier, quelles que soient les réminiscences de la peste brune, il y a des gens qui savent tout au long de leur vie se mettre debout pour lutter contre cela.

Je crois que c?est effectivement une décision importante que nous prenons aujourd?hui.

Comme vous l?avez dit, au moment de l?inauguration du square, je crois que nous aurons l?occasion d?en faire encore plus pour ce qu?il mérite.

(Applaudissements sur les bancs des groupes ?Les Verts?, socialiste et radical de gauche, communiste et du Mouvement républicain et citoyen).

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je vais mettre aux voix ce projet de délibération. En tant que député du 18e arrondissement, puisque ce square est dans ma conscription, j?ai le plaisir de le mettre aux voix et m?associe bien volontiers à tous les hommages qui ont été rendus à Maurice Kriegel-Valrimont.

Nous aurons l?occasion, avec le Maire de Paris, au moment de l?inauguration de ce square, de célébrer comme il se doit la mémoire de Maurice Kriegel-Valrimont.

L?amendement n° 21 est retiré.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DPJEV 80.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DPJEV 80).