Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

162 - QOC 2003-922 Question du Conseil du 15e arrondissement à M. le Maire de Paris relative à la négligence vestimentaire de certains utilisateurs du parc André-Citroën (15e) durant la période estivale

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"La protection des plus petits nécessite actuellement une vigilance extrême. Si l'on peut souhaiter que, sous la surveillance et sous la responsabilité de leurs parents, on tolère que les enfants profitent, par grande chaleur, des jets d'eau du parc André Citroën, il faut interdire aux parents de dévêtir complètement, même les plus petits, et les obliger à leur laisser maillot de bain ou culotte. Il est de fait, et les gardiens des parcs en sont les malheureux et impuissants témoins, que des observateurs munis d'appareils photos profitent abusivement de la situation.
De la même manière, et parce que "la liberté des uns s'arrête où commence celle des autres", des habitants se sont plaints de la négligence vestimentaire de certains occupants des pelouses. Il conviendrait de faire respecter les règles élémentaires du respect d'autrui (interdiction port du string et des seins nus en ville) - (article 222-32 du Code pénal).
C'est pourquoi, le Conseil du 15e arrondissement demande à M. le Maire de Paris de bien vouloir l'informer sur les mesures qu'il compte prendre sur le sujet et sur les moyens qu'il compte donner aux agents de la Ville pour faire respecter les mesures prises."
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"S'il y a eu quelques tenues trop légères, le parc André-Citroën n'a pas été transformé en "site naturiste". Il faut rappeler le caractère exceptionnel de la canicule estivale et savoir que tout le monde n'a pas eu la chance de pouvoir partir hors de Paris. On ne peut que se réjouir que le parc André-Citroën ait pu donner à de nombreux Parisiens et Parisiennes la sensation de vacances.
Cela dit les agents de la surveillance spécialisée des Parcs et Jardins et Espaces verts s'appliquent à faire respecter l'article 10 du règlement actuel des parcs et promenades précisant que le public doit conserver une "tenue décente et un comportement conforme aux bonnes m?urs"."