Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

35 - QOC 95-203 Question de M. Patrick BLOCHE et des membres du groupe socialiste à M. le Maire de Paris au sujet de l'association "Théâtrales" (11e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1995



Libellé de la question :
"M. Patrick BLOCHE et les membres du groupe socialiste s'étonnent de l'annonce faite récemment aux responsables de l'association "Théâtrales" du non-renouvellement pour l'année 1995 de la subvention qui était accordée par la Ville de Paris depuis six ans.
Conventionnée depuis 1982 par le Ministère de la Culture, cette association effectue- depuis plus de dix ans- un travail tout à fait remarquable de promotion et de diffusion du répertoire théâtral contemporain, de ses textes, en étroite liaison avec les auteurs. "Théâtrales" organise par ailleurs, à partir de son implantation parisienne, un programme de rencontres publiques dans la Capitale qui connaît un succès croissant : ce sont des rencontres mensuelles au Centre national du livre ou des lectures publiques en présence des auteurs, intitulées "Passerelles" au Théâtre du Rond-Point.
Aussi, M. Patrick BLOCHE et les membres du groupe socialiste souhaiteraient-ils que la Ville de Paris revienne sur cette décision de suppression et demandent qu'une subvention au moins égale à celle accordée en 1994- soit 60.000 F- soit votée lors de la séance du Conseil de Paris, le 18 décembre prochain."
Réponse (Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint) :
"La Ville de Paris, soucieuse de la qualité et de la vigueur de la vie culturelle dans la Capitale et plus particulièrement du spectacle vivant, a consacré au théâtre, en 1995, plus de 103 millions de francs de son budget de fonctionnement répartis en diverses catégories de subventions :
- subventions aux lieux destinées aux théâtres fixes ;
- subventions aux projets destinées aux compagnies ;
- subventions aux associations qui se consacrent au soutien de l'art dramatique.
Chaque année, trente à quarante compagnies théâtrales bénéficient des subventions aux projets, et une dizaine d'associations, tels que le "Centre français du théâtre", l'Association pour la régie théâtrale ou l'association "Dramaturgie" bénéficient d'une subvention au titre de leur action en faveur de l'art dramatique.
L'association "Théâtrales", étant donné l'intérêt du travail qu'elle réalise pour l'écriture dramatique contemporaine, a régulièrement figuré au nombre de ces dernières. Elle a ainsi reçu de la Ville :
- 60.000 F en 1994 ;
- 60.000 F en 1993 ;
- 90.000 F en 1992 ;
- 90.000 F en 1991 ;
- 20.000 F en 1990 ;
- 50.000 F en 1989.
La collectivité parisienne a également soutenu des projets d'équipements de l'association en lui attribuant deux subventions d'investissement, 25.000 F en 1993 et 50.000 F en 1990.
Cette année, compte tenu du grand nombre de demandes de subvention présentant un réel intérêt et du cadre de rigueur budgétaire que nous connaissons, nous avons décidé d'orienter nos choix de façon prioritaire vers des associations dont les activités sont strictement parisiennes et tournées vers le public.
Or, bien que l'intérêt du travail de "Théâtrales" ne soit évidemment pas remis en cause, ce travail déborde largement le territoire parisien et s'adresse par sa nature même aux professionnels et non directement au public du théâtre.
Ces deux axes du travail de l'association expliquent le choix arrêté en 1995, ce qui ne préjuge, évidemment pas les décisions qui pourront être prises à l'avenir."