Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

131 - QOC 2003-903 Question de M. François LEBEL à M. le Préfet de police au sujet du non-enlèvement des "barrières de police" métalliques installées à l'occasion de manifestations, notamment sur les Champs-Elysées (8e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"Plusieurs milliers de "barrières de police" métalliques encombrent depuis des mois beaucoup de rues et d'avenues du 8e arrondissement. Sur les Champs-Elysées, par exemple, ces barrières ont été posées au printemps pour les besoins d'une opération grand-public. Elles sont restées en place pour le 14 juillet, puis l'arrivée du Tour de France. Elles sont toujours là en novembre.
Utilisées par les uns et les autres, elles sont progressivement disséminées dans les rues avoisinantes. Aujourd'hui, des centaines de ces barrières, isolées ou non, tordues ou brisées, constituent autant d'obstacles pour les piétons et d'agressions esthétiques. M. François LEBEL demande à M. le Préfet de police quand l'ensemble de ces barriérages sera enfin retiré et, de façon plus générale, comment il compte réorganiser le service concerné pour le rendre capable de poser et retirer les barriérages en temps réel."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Je puis vous indiquer que le secteur des Champs-Elysées fait régulièrement l'objet d'importants dispositifs de protection, notamment lors de voyages officiels.
Ainsi, mes services ont recensé, depuis le mois de février 2003, 19 événements nécessitant un tel barriérage, et pas moins de 363 opérations de sécurisation réalisées dans cette zone durant les dix derniers mois.
La multiplicité et l'enchaînement de ces opérations entraînent effectivement le maintien sur place des barrières, leur manipulation ayant un coût, notamment en terme d'heures fonctionnaires.
Aussi, l'Unité des barrières de la Sous-Direction de l'Ordre public ne reprend en compte les installations que lorsqu'un temps suffisamment long sépare deux événements, ce qui reste peu fréquent sur le secteur dont il est question.
Néanmoins, je puis vous indiquer que si rien ne s'y oppose, les barrières présentes dans le secteur des Champs-Elysées seront retirées pour le mois de décembre, avant d'être de nouveau mises en place pour la nuit de la Saint-Sylvestre."